Assolement

L’assolement est la division d’une terre agricole en plusieurs parcelles qui supportent des cultures différentes.

L'assolement est la rotation des cultures sur une grande parcelle

C’est pour optimiser les terres agricoles que l’assolement est mis en place, la rotation des cultures limitant en plus l’épuisement du sol, évite également la spécialisation du sol et donc les maladies.
La division et les cultures choisies dépendent de nombreux critères, tant financiers que techniques ou environnementaux.

Chaque parcelle est une sole, sur laquelle l’agriculteur peut exercer une rotation des cultures d’une année ou d’une saison sur l’autre, mais l’assolement est aujourd’hui une notion purement de surface, alors que la rotation des cultures est une notion temporelle.

Dans l’histoire par contre, l’assolement était un système de culture apparu au 18ème siècle, qui définissait quelles rotations de cultures étaient réalisées. Par exemple certaines régions pratiquaient un assolement triennal, le terrain (terroir) de la commune divisé en 3 soles : une jachère, une sole de blé, une sole de légumineuse ou d’orge ou d’avoine.

D’autres avaient mis en place un assolement biennal, notamment dans les régions méditerranéennes. On parlait de “tête d’assolement” pour désigner la première culture de la rotation, et de “queue d’assolement” pour la dernière. Ce système de culture a été progressivement abandonné car la mise en jachère faisait perdre en productivité.