Annuel

Un végétal est dit “annuel” lorsque son cycle végétatif ne dure pas plus d’un an. La plante est semée au printemps et meurt en hiver mais souvent ses graines se sont disséminées et permettent sa survie.

Les pensées sont des fleurs annuelles

On les appelle communément les annuelles. Très utilisées dans les jardins car justement leur cycle végétatif est rapide, elles permettent de rapidement combler des espaces ponctuellement nus ou de créer des massifs saisonniers.

On distingue parmi les annuelles :

  • Les rustiques se sèment en place car elles ne craignent pas le froid, dès le début du printemps : coquelicots, soucis, pavots, nigelles, pieds d’alouette … Ces annuelles pourront également être semées en fin d’été, comme le fait la nature !
  • Les semi-rustiques se sèment en place à partir de la mi-avril, mais elles peuvent aussi être semées plus tôt en godets, au chaud : basilics, œillets d’Inde, cosmos, capucines, zinnias, ipomées, immortelles…
  • Les exotiques ont logiquement besoin de températures plus chaudes, 15 à 20°, pour germer. De croissance plus ou moins rapide, la plupart seront semées très tôt, en janvier février, au chaud, pour être ensuite mises en terre au mois de mai, après les dernières gelées : bégonias, pétunias, amarantes, balsamines, belles de nuit, pois de senteur…
  • Certaines vivaces frileuses et originaires de contrées chaudes sont cultivées en France comme des annuelles, à moins de pouvoir être hivernées pour repartir au printemps : pélargoniums, némésias, ostéospermums, bidens…

Le pélargonium ou géranium du balcon est une plante annuelle

On emploie l’adjectif annuel de diverses manières : cela peut désigner un cycle d’un an, quelque chose que ne dure qu’un an, ou encore un événement qui revient tous les ans.