Amender

Amender signifie améliorer la terre, en lui apportant des éléments qui vont la modifier de manière physique ou chimique.

Amender un sol signifie l'enrichir pour les prochaines cultures

Idéalement, un sol doit être bien souple et meuble, perméable et légèrement acide à neutre. Lorsqu’il lui manque une ou plusieurs de ces caractéristiques, il est possible de corriger plus ou moins parfaitement ce manque en apportant des matières fertilisantes à savoir :

  • soit des matières organiques (compost, fumier, paille, tourbe, copeaux de bois) qui vont améliorer la structure du sol, sa richesse en micro-organismes, la faculté d’assimilation des nutriments par les végétaux ;
  • ou bien des matières minérales, calcaire ou chaux, qui elles vont modifier le pH du sol en le rendant plus acide.

C’est entre l’automne et l’hiver que l’on amende le sol, afin que les matières apportées puissent être décomposées durant l’hiver et se retrouver enfouies avant les prochaines cultures. Elles peuvent être étalées en paillage - c'est la technique du compostage de surface - , ce qui en plus protégera le sol du lessivage et des intempéries, ou bien légèrement incorporées à la terre après un bêchage superficiel. Il est nécessaire de bien connaître son sol avant de l’amender, en le faisant analyser ou bien par l’observation.

Amender, ou s’amender, a toujours pour vocation une amélioration, que ce soit d’une situation, d’un objet, ou de soi-même.