L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Eco-jardinage et Jardin Bio > Trucs & Astuces
Trucs & Astuces  

Des petits coups de pouce "écologique" pour aider les éco-jardiniers à entretenir leur jardin, et à faire des économies. C'est tout l'art de la récup' !

 

Utilisé pour traiter certaines affections de la peau, comme le vitiligo, ou pour brûler les verrues, le figuier possède en effet des composants qui seraient très actifs, voire toxiques.

 

La sève du figuier contient des molécules, les furocoumarines, qui peuvent, au contact, provoquer irritations, phototoxicité et même photoallergie. La phototoxicité est juste une réaction au niveau de la peau, par contre la photoallergie entraîne une réponse immunitaire spécifique.


Le latex qui s’écoule de toutes les parties de l’arbre
quand on les coupe en contient, et certaines personnes peuvent être atteintes de dermatites de contact phytophotoallergique à son contact ou à celui des feuilles et/ou de réactions allergiques variées, comme des rhino-conjonctivites allergiques aux pollens, mais les réactions photoallergiques sont exceptionnelles. Généralement la réaction reste une simple dermite, appelée “dermite des prés” car elle se produit souvent lorsqu’on s’allonge dans l’herbe (de nombreux végétaux dégagent ces molécules).

Les furocoumarines sont dégagées par les végétaux au contact du soleil et de l’humidité de la peau. La réaction concerne uniquement les parties touchées par le végétal et ayant été exposées à la lumière. Elle se traite généralement par des corticoïdes.

Ces molécules se trouvent essentiellement dans 4 familles de végétaux : les Rutacées, les Apiacées, les Légumineuses et les Moracées, dont fait partie le ficus carica, le figuier.

 

Rechercher dans les trucs et astuces:

Saisir vos mots clefs ok

Tous les trucs et astuces

Comment nourrir un poussin qui vient de naître ?

Quel alimentation donner aux jeunes poussins ?

7 erreurs à éviter avec les poussins

Les poussins sont de petits animaux fragiles et très sensibles à leur environnement. Quelles sont les erreurs à éviter pour leur assurer une bonne croissance ?

Comment avoir des poussins ?

Si vous ne voulez pas acheter directement de jeunes poussins en animalerie ou en élevage, quelles solutions s'offrent à vous?

Plante d'intérieur increvable : le zamioculcas

Le Zamioculcas est une plante préhistorique qui a connu les dinosaures. Ce n'est pas pour rien qu'elle est réputée increvable !

Plante dépolluante : le spathiphyllum

Connaissez-vous ces plantes qui la NASA dit dépolluantes ? Le Spathiphyllum en fait partie, adoptez-le pour purifier l'air de votre maison.

Les 4 utilisations du purin de rhubarbe

Connaissez-vous le purin de rhubarbe et ses effets sur les indésirables (insectes nuisibles et limaces) ?

Plante toxique : le poinsettia

Méfiez-vous du poinsettia, il fait partie de la famille des Euphorbes, reconnue toxique.

Plante d'intérieur increvable : le chlorophytum

Parmi les plantes d'intérieur réputées increvables, le chlorophytum ou plante araignée est la plante des paresseux, des distraits, de ceux qui pensent ne pas avoir la main verte !

Protéger de l'hiver : le bananier

Le bananier est une plante tropicale qui a besoin d'être protégée du froid de l'hiver. Gare aux températures négatives sans protection !

Protéger de l'hiver : le citronnier

Dans les régions au Nord de la Loire, les hivers sont trop froid pour vos citronniers. Ils doivent être protégés des températures basses.