Elles ont le vent en poupe et on leur trouve aisément de nouvelles utilisations fort attrayantes : c'est fait, les plantes vivaces envahissent peu à peu nos terrasses et balcons où elles mettent superbement en valeur les plantes saisonnières et semi-rustiques pour des décors, des compositions revisitées, un style plus bohème et original.

Depuis bien longtemps, nos grands-mères se plaisaient à cultiver en pot qui les Hosta plantaginea 'Grandiflora', qui les joubarbes et orpins. C'était cependant sans compter la versatilité des vivaces modernes ou classiques, de culture facile et très décoratives.

Pour notre part, nous abusons des nouvelles variétés d'heuchères à feuillage vert frais, pourpre, rougeâtre voire maintenant jaune ou orangé. Placées dans des contenants en hauteur, elles donnent le meilleur d'elles-mêmes lorsque leur feuillage est magnifié, en transparence par les rayons du soleil. Un vrai bonheur ! De nouveaux tiarellas, comme 'Spotlight' jaune d'or à nervures rouges, et heucherellas à l'image de 'Quicksilver' sont aussi particulièrement recommandables. Les hostas, aux innombrables variétés, sont également de bons sujets pour peu que vous soyez patients. Ce sont des plantes pantouflardes précieuses pour égayer la mi - ombre en compagnie de fougères diverses et de fantaisie ou de fuchsias raffinés.

Heuchère pourpre en pot

Increvables, les bergenias avec leur feuillage coriace et persistant, parfois superbement coloré en automne et en hiver, se plairont aussi bien au soleil qu'à mi-ombre. Stoïques, ils résistent à tout, même à la pire sécheresse. Certaines années, leur floraison est toutefois contrecarrée par les gelées tardives.
Certains géraniums vivaces font également merveille en pot, en particulier ceux qui fleurissent longtemps et sont de taille acceptable : coup de chapeau à la floribondité de 'Rozanne' ou 'Jolly Bee' à port retombant, ce qui les prédestinent aux grandes suspensions ou bien aux variétés de Geranium riversleianum comme 'Russell Prichard' ou bien 'Mavis Simpson'. En revanche, ces deux dernières peuvent s'avérer plus sensibles au froid avec ce type de culture: placez les pots à l'abri de la pluie et ils passeront l'hiver sans coup férir (tout comme les poteries de terre cuite les abritant du reste).

Dans le registre des graminées et consœurs, vous trouverez une flopée de plantes intéressantes pour leur graphisme, leur exotisme et leur feuillage coloré. En premier lieu, essayez l'Acorus gramineus panaché. Vous m'en direz des nouvelles, car c'est une persistante à feuillage largement panaché de doré. Une merveille surtout en hiver. Les Carex néo-zélandais offrent des gerbes de feuilles linéaires brunes, chocolat, beigne, cuivre… du plus bel effet. Notez aussi qu'une simple touffe de Stipa tenuifolia (herbe aux cheveux d'ange) suffira à alléger une composition et la rendre vivante au moindre souffle de vent.
On trouve, de nos jours de nombreuses sélections basses de plantes vivaces classiques à floraison abondante et dont la plupart se prêtent à la culture en pot. C'est le cas des coréopsis, échinacéas, des doroniques ou encore des monardes.

Hosta en fleur

Pensez aussi à employer des plantes à port retombant pour casser la régularité des contenants. Tel est le cas de Lysimachia nummularia 'Aurea' à petites feuilles rondes, jaune vif, disposées en chapelets, des lamiers de toutes sortes, à feuillage panaché ou tout argenté voire doré, des bugles ou Ajuga à feuillage pourpre et vernissé ou encore tricolore.
Pour l'hiver, les hellébores sont indispensables et vous cultiverez ainsi des sélections précieuses, les plus belles variétés de "roses de carême" (Helleborus orientalis hybrides) ou d'espèces telles que Helleborus sternii ou foetidus.
Bien sûr, les plantes grasses telles que sédums ou orpins et sempervivums ou joubarbes se contenteront de petits contenants et de peu d'eau pour prospérer. Essayez toutefois les Sedum 'Herbstfreude' et spectabile dans des plus grands pots. Ils sont toujours impeccables et attractifs. Vous apprécierez leur show plusieurs mois durant et ils seront superbes tout particulièrement en automne, en compagnie d'asters à port nain tels que 'Purple Dome' ou 'Alice Haslam'.

Philippe Ferret