Pour la plupart très faciles à cultiver, les plantes bulbeuses à floraison estivale vous permettront d'égayer le jardin à bon compte sans demander trop d'entretien. Plantées dès que la terre est bien réchauffée, elles trouveront place dans les massifs ou la rocaille mais aussi en pots, bacs et jardinières sur le balcon ou la terrasse ou encore dans la maison.

Dans les massifs au soleil

C'est bien sûr en plein soleil que s'épanouiront les nombreux dahlias, cannas et glaïeuls qui composent la palette habituelle du jardinier. Pour les cannas, vous choisirez entre les variétés hautes ou basses et surtout celles à feuillage vert ou pourpre. Pour le reste, tout est affaire de goût... et de couleurs. Voraces, ces cannas apprécient les terres bien enrichies dès la plantation en matière organique (fumier déshydraté par exemple) et seront d'autant plus beaux que vous les abreuverez régulièrement.
Les glaïeuls peuvent se planter quant à eux tous les quinze jours et ceci jusqu'au 15 juin afin d'obtenir une floraison échelonnée pour composer de nombreux bouquets généreux. Cueillez-les alors dès que la première fleur de chaque hampe est bien ouverte.

Dahlia 'Carmen'

Les dahlias sont les rois des fleurs estivales tant leurs variétés sont innombrables. Là encore, vous les choisirez avant tout en fonction de leur hauteur mais surtout pour la forme de leurs fleurs : en pompon, cactus, à fleurs d'anémone ou de camellia, simples ou décoratifs. Certains montrent en prime un beau feuillage pourpre ou brun. J'adore en particulier le petit 'Nimbus', citron et blanc, 'P'tit Coquin' simple au coloris fluo, les grands à fleurs grenat et reflets noirs comme 'Chat Noir' et 'Black Touch' ou encore 'armen' élégant rose marginé de blanc. Pour les variétés hautes, n'oubliez pas de bien enterrer les bulbes pour assurer le maintien de la plante au vent et de prévoir le tuteur lors de la plantation pour éviter de meurtrir les racines par la suite. Un apport de fumier déshydraté à la plantation puis des arrosages réguliers seront garants d'un spectacle encore plus éblouissant. L'éboutonnage des fleurs secondaires permet d'obtenir des corolles énormes.

Toujours au soleil, vous installerez les lis avant la fin mai, ne serait-ce que pour profiter de leur divin parfum, mais aussi les gracieux crocosmias rouges ou orangés, la belle de nuit dont les fleurs nocturnes embaument le jardin de leurs senteurs d'ambre solaire, les freesias au parfum capiteux et fruité, les ixias proposés en mélange de coloris flashy, les curieuses "fleurs de paon" ou tigridias flamboyants, la grande ismène parfumée à fleurs immaculées et arachnéennes ou les humbles oxalis qui ne s'ouvre qu'en plein soleil. Sachez que la mythique tubéreuse, aux effluves entêtants exige nourriture, arrosages et une situation cuisante pour bien fleurir... mais quelle splendeur !

Tigridia pavonia - Oeil de paon

Fleurir l'ombre

Avouons-le, la palette est moins vaste pour cet usage et les bégonias tubéreux sont alors incontournables. Particulièrement bien adaptés à la culture en pots, ils se déclinent en petites ou grosses fleurs, formes dressées ou retombantes comme le pendula Cascade, idéale alors pour garnir une suspension. Les bégonias à fleurs énormes, aux allures de camellia, sont particulièrement spectaculaires, en coloris unis ou bicolores appelés de ce fait Picotée ou encore à pétales frangés (dénommés fimbriata ou à fleurs d'œillet). Une terre souple, mélange de terreau et de terre de bruyère, leur est profitable ainsi que des arrosages réguliers à l'engrais.

En pots et jardinières

Vous choisirez les formes les plus basses de dahlias et de cannas pour fleurir le balcon ou la terrasse, à moins que vous ne préfériez opter pour les curieux arums colorés sans oublier les bégonias. N'oubliez pas pour autant qu'une simple jardinière peut accueillir la tubéreuse, des freesias ou encore les charmants oxalis. Dans tous les cas, veillez à les planter en terre riche (renouvelée chaque année) dans un contenant percé (jamais à réserve d'eau) et à apporter distribuer régulièrement des engrais liquides. Pensez également à supprimer les fleurs fanées pour prolonger et encourager une constante refloraison. Mariez sans complexe ces bulbeuses avec des plantes annuelles ou saisonnières et vous obtiendrez ainsi un spectacle riche et varié.

Le gloriosa

Dans la maison

Vous êtes en quête d'originalité ! Adoptez alors en pot le superbe caladium aux feuilles diaphanes, veinées et colorées et presque transparentes, pour un décor assurément exotique. Évitez-leur seulement les courants d'air et le plein soleil. Dans une véranda ou autour d'une fenêtre, vous pourrez faire grimper sur un support jusqu'à 1,50 m l'étrange gloriosa aux sublimes fleurs rouges élégamment liserées de jaune. Attention toutefois, toutes les parties de cette plante sont toxiques. Plus modeste, le sandersonia aurantiaca est une autre grimpante qui propose, elle, des charmantes clochettes orangées.

Philippe Ferret