Dossier

Connaissez-vous les petits trucs de jardinier, les gestes à faire pour augmenter la productivité de votre potager, pour rendre un légume plus savoureux, pour le protéger d'une maladie? Philippe Ferret vous livre tous ses secrets d'expert !

Les tomates

Ces incontournables du potager gourmand seront installées profondément dans un sol meuble et enrichi en compost ou terreau. D'aucuns mettent au fond du trou une poignée d'orties. Vous pouvez aussi y mélanger une demi-poignée de sang desséché. Le plus important est de recouvrir la base des tiges ( 5cm maxi, débarrassées des premières feuilles) quitte à planter la motte couchée à la manière des clématites. Installez le tuteur définitif sans attendre.

Des conseils pour cultiver les tomates

 

Les salades

Le secret de reprise des salades en général et des laitues en particulier consiste à ne pas enterrer leur collet. Les pros disent que la plante doit "battre" (se balancer) au vent ce qui a pour but de renforcer le collet tout en le rendant moins sensible aux maladies cryptogamiques (champignons).

Des conseils pour cultiver les salades

 

Le persil a besoin d'un sol frais pour germer

Le persil

De réputation c'est un grand capricieux. La levée est souvent erratique. Mieux vaut faire tremper les graines une nuit dans l'eau tiède avant de procéder semis.
En épandant au fond du sillon du marc de café, vous maintiendrez aussi le sol frais. Au besoin, couvrez la planche d'un sac de jute afin d'ombrer et de maintenir la fraîcheur jusqu'à complète levée.

Des conseils pour cultiver les aromatiques

 

Les betteraves

Vous ne le savez peut-être pas, mais les graines de betteraves (sauf les variétés dites "monogermes", bien plus onéreuses) sont en fait des agglomérats de graines. De fait, les semis sont le plus souvent trop denses. Veillez en conséquence à avoir la main légère.

Les oignon, ail, échalote

Ces plantes "bulbeuses" sont très sensibles à l'humidité qui, conjuguée à la chaleur, provoque un échauffement et donc des pourritures. En terrain à tendance humide, plantez ou semez sur butte afin d'assurer un drainage salutaire.

Des conseils pour cultiver les oignons

 

Les cucurbitacées

Si vous disposez d'un tas de compost ou de fumier mur, ne vous compliquez pas et servez-vous en de couche chaude naturelle. Creusez un trou peu profond (5 cm maxi), mais large et semez les graines (courges, courgettes, potirons, potimarron, citrouilles…) en poquet au fond de ce trou.
Appliquez ensuite temporairement une feuille de verre sur l'ensemble et voilà une serre chaude obtenue à peu de frais. Développement rapide assuré, la végétation recouvrant le tas sert en échange à ombrer le tas tout en l'empêchant de sécher en été.

Les gourdes

Ces lianes grimpantes sont la plupart du temps semées trop tôt et végètent longtemps et sans explication une fois transplantées dehors. En fait ce n'est qu'à partir du solstice d'été (la Saint-Jean) qu'elles se mettent à croître à une vitesse faramineuse. Rien ne sert donc de se presser ni de leur réserver une place si précieuse dans la serre ou le châssis au printemps.

Le basilic

Les basilics devrais-je dire sont des plantes bien plus faciles qu'il n'y paraît. Au lieu des les semer à l'abri et au chaud, attendez mi-mai à début juin pour les semer directement en place , en terre réchauffée et au soleil. Levée et croissance rapide assurée. De quoi constituer de jolies bordures originales et économiques.

Cueillez les fruits mûrs au fur et à mesure, pour favoriser la formation de nouveaux piments

Les piments et poivrons

Afin d'obtenir une production continue, attachez-vous à cueillir les fruits mûrs au fur et à mesure, car si vous les laissez sur pied, ils empêchent la formation de nouveaux fruits. Vous obtiendrez donc une grosse production en les prélevant à peine mûrs et en finissant leur mûrissage à l'écart, au soleil.

Les radis d'été

Semez-les à la mi-ombre d'une autre culture et ils seront moins piquants. Notez que les radis chinois ou Daikon sont très faciles à cultiver par un semis d'été et d'une production inégalée (fruits énormes et goûteux).

Les fraisiers

Chouchoutez les plantations des variétés remontantes en leur prodiguant un mulch de paille broyée ou de paillette. Le sol restera ainsi propre et frais et les fruits, du reste plus goûteux, ne seront pas souillés lors des arrosages ou de pluies intenses.

Des conseils pour cultiver les fraisiers

 

Les choux

Afin d'éloigner des papillons blancs de la piéride qui pondent et favorisent les dégâts occasionnés par leurs chenilles sur les feuilles, disposez des voiles de protection sur les cultures ou bien, sur chaque "pomme" de chou, déposez des tailles de haie de thuyas ou les ébourgeonnages de tomate dont l'odeur les fait fuir.

L'arroche

Voilà un très bon succédané de l'épinard qui ne craint guère la sécheresse estivale et s'avère moins exigent en fumure. Semez-la directement en place en mai ou début juin et prélevez régulièrement les jeunes tiges et feuilles en épointant les plantes. Ainsi elles se ramifient abondamment, produisent longtemps, car vous retardez ainsi la mise à fleurs.

J'aime !