Trouver une alternative aux buis

Entre les champignons et la pyrale, les buis sont malheureusement bien éprouvés, et dans de nombreux jardins la seule solution est de les remplacer. heureusement quelques alternatives existent, pour combler les vides causés par les maladies de ce bel arbuste compact aux feuilles persistantes.

Les vidéos des experts
Les plantes alternatives au buis

Le houx crénelé

Petit arbuste originaire d’Extrême-Orient, le houx crénelé (aussi appelé houx japonais), Ilex crenata, fait partie des aquifoliacées.
Son feuillage persistant est proche de celui du buis, de petites feuilles ovales et coriaces, non piquantes, opposées, vert sombre. Certains ont un feuillage doré, comme le ‘Golden gem’. Il est très répandu depuis des siècles dans les jardins japonais, car il est particulièrement adapté à l’art topiaire et pour réaliser des bonsaïs. Sa silhouette dense en fait un sujet parfait pour les bordures basses ou moyennes.
Sa floraison, qui survient entre le mois d’avril et la fin de l’été, très discrète, est blanche et donne suite, sur les pieds femelles, à des petites baies noires, luisantes.
Très rustique, il se plaît au soleil ou à mi-ombre et dans un sol riche en humus, acide à neutre, plutôt frais.

La lavande

La lavande et la santoline

Dans le sud, ce sont santolines ou lavandes qui prendront place le long des allées, apportant en sus de leur belle floraison un parfum de Méditerranée.
La santoline, sous-arbrisseau compact et buissonnant de la famille des astéracées, s’utilise communément en bordures basses et claires du fait de son feuillage persistant gris et de son port bien ramifié. Ses feuilles sont fines, légèrement duveteuses. Elle fleurit en été, montrant de nombreuses fleurs jaunes en pompons. Comme le buis elle supporte très bien la taille, et peut donc être conduite en formes rectilignes.
Moyennement rustique, elle s’installe au soleil, dans un sol léger et drainant, plutôt caillouteux, pauvre et calcaire. Dans les régions du Nord, elle se placera de préférence à l’abri du vent. Pour une belle bordure bien dense, mettez en place les pieds à 20 cm de distance et vous rabattrez les tiges de moitié la deuxième année pour favoriser leur ramification.

On ne présente plus la lavande, arbuste de la famille des lamiacées, au fin feuillage gris et persistant et aux épis violets. Belle plante de bordure, choisissez cependant des variétés naines pour des bordures basses, les autres seront espacées de 1 mètre. Bien et régulièrement taillée elle formera de jolies boules odorantes. Comme la santoline elle aime le soleil et les sols perméables.

Le fusain du Japon à petites feuilles

Euonymus japonicus ‘Microphyllus’ fait partie de la famille des célastracées, et trouve ses origines en Asie et en Extrême-Orient.
Les petites feuilles vernissées et persistantes de ce fusain du Japon, allongées et dressées, opposées par paires sur les rameaux érigés, permettent la réalisation de jolies bordures basses. Leur teinte sombre se réhausse d’un vert plus clair, presque doré, sur les jeunes pousses. Très facile à tailler, vous pourrez réaliser sans problème topiaires et bordures bien rectilignes.
Il est rustique et apprécie les emplacements ensoleillés et les terres riches en humus, calcaires et bien drainées. Sa floraison parfumée a lieu au printemps et donne naissance à des petots fruits toxiques mais décoratifs.

Le chèvrefeuille arbustif

Le chèvrefeuille arbustif

Le Lonicera nitida est un arbrisseau de la famille des caprifoliacées qui trouve ses origines en Chine. Les fins rameaux de ce chèvrefeuille montrent des toutes petites feuilles persistantes, ovales et opposées, attachées à plat. Il fleurit au printemps, d’une floraison très discrète mais parfumée, qui est suivie en automne par des petites baies bleues. De croissance rapide, il se taille facilement, permettant de réaliser des bordures ou des haies bien denses ainsi que des topiaires. Vous le planterez à 20 ou 25 cm de distance.

Petite astuce : entremêlez les branches basses des 2 pieds voisins pour une densification plus rapide.

Très rustique, il est peu exigeant et résistant, demandant seulement un sol bien drainé et une exposition au soleil ou à mi-ombre.