La tondeuse thermique

Équipée d’un moteur à essence, la tondeuse thermique est plébiscitée pour sa fiabilité et sa puissance, idéale pour tondre un grand terrain ou des espaces en pente.

Le coup de cœur
Tondeuse thermique tractée RM46B - Outils Wolf
749,00 €
Le coup de cœur
Tondeuse Thermique Tractée AL7 51 SH - GGP Alpina
689,00 €

Choisir une tondeuse thermique

Pour un terrain de plus de 500 m², le choix d’une tondeuse thermique peut être judicieux, et pour plus de 1000 m² ce choix s’impose par la maniabilité de ces tondeuses sans fil et par leurs performances.
Les modèles tractés sont moins fatigants à utiliser que les modèles poussés, et la traction avant est très utile pour les terrains un peu tarabiscotés ou très végétalisés.
La tondeuse thermique est autonome, puissante, fiable et robuste, elle est par contre bruyante et bien plus polluante qu’une voiture. Il faut considérer la consommation en essence, un peu moindre que celle d’une moto à cylindrée équivalente, et l’entretien (changement des bougies, courroie, huile, etc)
C’est un moteur à essence à 4 temps, semblable à celui d’une voiture, qui entraîne le moteur, et la machine en elle-même s’il s’agit d’une tondeuse autotractée ou autoportée. L’essence utilisée est le super sans plomb, et il faut aussi de l’huile pour lubrifier le carter moteur. Le moteur peut-être monocylindre ou bicylindre, et sa puissance sera à choisir selon ce que vous souhaitez comme utilisation et la configuration de votre terrain (pente, espace) :

  • la largeur de coupe varie de 40 cm pour les plus petites surfaces à plus de 50 cm pour les terrains de plus de 100 m²,
  • la puissance varie de 3,5 CV et peut aller jusqu’à 17 CV pour les tondeuses les plus performantes, en autoportées.

Il faut aussi prendre en compte le chargement de la batterie et son remplacement pour les tondeuses thermiques à démarrage électrique.
Vérifiez le nombre de hauteurs de coupes proposées ainsi que les fonctions complémentaires telles que le mulching.

L’entretien des tondeuses thermiques

  • Le carter des tondeuses est à nettoyer, intérieur et extérieur, après chaque tonte. Réalisez ce nettoyage après avoir arrêté le moteur et débranché le fil de bougie. Basculez la tondeuse, soit en arrière, avec le guidon au sol, soit sur le côté du pot d’échappement, le filtre à air étant du côté opposé. Veillez à ce que le moteur soit toujours plus bas que le côté du filtre à air, afin que l’huile moteur ne passe pas dans le carburateur. Vous devez toujours porter des gants qui montent haut sur les avants-bras. Nettoyez avec un ustensile qui ne risque pas de rayer le carter puis passez un coup d’eau. Séchez et lubrifiez l’intérieur et l’extérieur du carter à l’aide d’un produit lubrifiant type dégrippant.
  • Les roues sont également à nettoyer après chaque tonte, avec un jet d’eau.
  • La lame doit être de bonne qualité, et affûtée une fois par an au minimum, par un ou deux passages à la lime douce. Avant de remonter la lame, pulvériser un lubrifiant hydrofuge.
  • Le bac de ramassage se vide au fur et à mesure de la tonte, les aérations doivent toujours être propres pour assurer un bon ramassage. À la fin de l’été, le bac sera nettoyé et séché au soleil.
  • Les courroies de transmission sont à vérifier très régulièrement, car elles doivent absolument être remplacées avant de casser.

Entretenir le moteur

  • Le filtre à air doit être nettoyé toutes les 10 heures d’utilisation, et le filtre changé tous les ans.
  • Les bougies sont à nettoyer avec une brosse à bougies une fois par an et changées l’année suivante.
  • Faites une vérification du niveau d’huile avant l’utilisation, tondeuse à plat et moteur froid. Une vidange doit aussi être effectuée régulièrement, la fréquence étant indiquée sur la notice constructeur, ainsi que le type d’huile.
  • Lors de l’entretien annuel, pensez à vérifier le bon état des durites d’arrivée d’essence.