Le géranium vivace

C’est bien lui le VRAI géranium qui, au contraire de son cousin le pélargonium, est très rustique. Tout aussi varié, florifère et décoratif, c’est en pleine terre qu’il vous réjouira le plus, grâce à sa formidable vigueur et à son efficacité en tant que couvre-sol, bien qu’il puisse tout aussi bien garnir potées et jardinières.

Géranium vivace

Le géranium vivace est une plante facile à vivre qui pousse partout en France. Au jardin il est l’habitué des massifs bas et un couvre-sol parfait sur les talus. Il forme des touffes compactes idéales aussi en jardinières pour garnir les balcons.

Description du géranium vivace

On dénombre plus de 300 espèces de géraniums vivaces, qui se déclinent en un millier de variétés. Très faciles à vivres, polyvalents, ils montrent la plupart du temps une bonne rusticité et une grande résistance aux maladies et aux parasites.
Leur longue floraison, de mai à septembre, voire octobre, permet de profiter de leurs couleurs vives. Les coloris vont du blanc au rose ou au bleu, en passant par le pourpre et de multiples teintes intermédiaires.
Le feuillage est souvent très esthétique, aromatique dans la plupart des cas, et certaines espèces sont même persistantes : cinereum, macrorrhizum, pyrenaicum, et traversii.

Où installer les géraniums vivaces

Leur variété les rend très polyvalents : les géraniums à port tapissant sont de parfaits couvre-sols, garnissant bordures et massifs, les variétés compactes habillent sans problème les rocailles, tandis que les variétés plus hautes, à touffe lâches, se plaisent dans des jardins très naturels. La plupart se plaisent au soleil ou à mi-ombre, mais beaucoup s’adaptent à des environnements bien ombragés. Vous les installerez au pied d’arbustes, dans des massifs ou le long d’allées, ainsi qu’en potées sur une terrasse ou en jardinières pour égayer vos bords de fenêtres.

Associer les géraniums vivaces

  • Bulbes printaniers de toutes sortes, népétas, astilbes,
  • Rosiers, graminées et plantes méditerranéennes pour accompagner ceux qui aiment le soleil,
  • Hostas, heuchères, fougères, pour les assoiffés d’ombre.

Planter et entretenir le géranium vivace

Leur rusticité vous permet d’installer la grande majorité des géraniums vivaces partout en France. La plupart des espèces ont un certain goût pour les sols plutôt riches, drainants, qui ne se dessèchent pas en été. Les expositions semi-ombragées leur conviennent mieux que le plein soleil, surtout dans les régions méridionales, évitez dans tous les cas les situations brûlantes. L’ombre leur convient souvent, cela dit ils y fleurissent moins, un minimum de soleil leur est, la plupart du temps, nécessaire pour une bonne floraison.
Lors de la plantation, au printemps ou en automne, vous ferez un apport de compost ou de fumier dans le trou de plantation. En pot, il vous faudra du terreau mêlé à une terre végétale et du sable grossier pour le drainage.
Peu exigeants en entretien, vous aurez seulement à supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure, ce qui favorise l’apparition de nouvelles fleurs et limite les semis spontanés qui peuvent être, en fonction des espèces, très nombreux. Rabattez également le feuillage des espèces caduques au sol à la fin de l’automne, dès qu’il n’est plus décoratif. En pot, réalisez des apports d’eau une à deux fois par semaine entre le printemps et l’automne, en terre, en fonction de votre terre, mais veillez à garder une certaine fraîcheur.
Vous pourrez les diviser par division des touffes au printemps, ou bien par bouturage.