La clématite

Quelle belle plante grimpante que la clématite ! Adoptez-la sans tarder. Le secret pour la réussir : la tête au soleil, les pieds à l'ombre. Plantez un arbuste à son pied et n'oubliez pas son support ! 

Clematis 'Blue Light' dans un rosier grimpant

Clématite

La clématite est connue comme l’une des plus belles grimpantes. Mais aussi comme une plante capricieuse et exigeante. Il suffit pourtant de lui assurer un bon départ et la clématite couvrira bien vite : pergola, colonne et montée d’escalier extérieur.

Le coup de cœur
Clématite armandii 'Snowdrift'
35,90 €

Parlez-vous fleur ?

La clématite est symbole du désir amoureux, mais également celui de la tromperie et du jeu. Elle porte le surnom d' "herbe aux gueux" car, au contact de la peau, elle provoquent des ulcères et les mendiants s'en frottaient les membres pour exciter la charité publique.

Le coup de cœur
Clématite armandii 'Apple Blossom'
34,90 €

Plante exigeante et pleine de contradictions qui rendent sa plantation, sinon difficile, du moins très attentionnée, la clématite offre tellement de beauté et de diversité qu’elle vaut bien quelques efforts ! Ombre au pied, soleil à la tête, de l’air mais pas de vent, de la fraîcheur mais pas d’humidité, vous apporterez aussi aux grimpantes un support sur lequel s’accrocher. À part ça pourtant elles demanderont peu d’entretien pour vous satisfaire de longues années !

Description des clématites

Les clématites sont des Renonculacées et forment un genre composé de près de 400 espèces. Celles-ci sont parfois des vivaces herbacées ou encore des arbustes, mais principalement des plantes grimpantes, que l’on trouve dans de nombreuses régions du monde, notamment en Chine mais aussi en Australie, en Amérique du Nord ou en Europe.
Les grimpantes s’accrochent à leur support, grillage, treille, grâce à leurs vrilles, certaines sur plusieurs mètres de haut selon leur vigueur : les plus grandes montent jusqu’à plus de 10 mètres, les plus petites d’entre elles, entre 2 et 4 mètres, sont parfaites pour être installées en pot sur un balcon ou une terrasse.
Ces longues lianes peuvent aussi jouer le rôle de couvre-sol ou bien retomber gracieusement du haut d’un pot. Les vivaces, comme Clematis recta ou Clematis heracleifolia, sont non grimpantes.

Les fleurs sont richement variées, autant dans les formes, en clochette, en étoile, parfois doubles, que dans les couleurs, du blanc au bleu en passant par le rouge et le violet ou dans la taille puisqu’on trouve des clématites à petites fleurs, entre 3 et cm, et des clématites à grandes fleurs, entre 10 et 20 cm. Certaines d’entre elles sont parfumées.
La floraison des clématites peut vous ravir presque toute l’année : Clematis armandii par exemple fleurit dès le mois de mars, d’autres s’habillent au printemps ou à l’été, certaines sont remontantes, et même l’automne et l’hiver peuvent offrir de belles floraisons. Naissant à la suite des fleurs, leurs fruits plumeux sont très décoratifs et aériens. Le feuillage est généralement caduc, bien que certaines espèces soient des persistantes, comme Clematis armandii, et tout aussi varié que les fleurs : les feuilles sont simples ou divisées, découpées, coriaces ...

Planter les clématites

On dit des clématites qu’il faut qu’elles aient la tête au soleil et le pied à l’ombre. Elles aiment en effet les sols riches et souples, bien frais, profonds et drainés, ombragés, alors qu’elles se plaisent au soleil, ou à la mi-ombre pour les clématites à très grandes fleurs, car elles ont besoin de beaucoup de luminosité. Vous protégerez leur pied avec des tuiles, des paillis épais, ou encore des plantes basses à feuillage persistant et dense.
Très rustiques, les clématites ont horreur de la sécheresse et des excès d’humidité en hiver. Elles n’apprécient pas non plus être exposées au vent, par contre leur emplacement doit être bien aéré car les environnements confinés ne leur plaisent pas non plus !

Entretenir les clématites

  • Les arrosages se feront seulement en été ou lorsque le temps est vraiment sec. Évitez d’arroser la base des tiges.
  • Une fertilisation au début du printemps soutiendra l’exubérance de votre clématite.
  • La taille permet un port plus compact et une floraison encore plus généreuse. Les clématites à floraison printanière et les persistantes se taillent légèrement à la fin du printemps, après la floraison. Les autres se taillent sévèrement, une branche sur 2, à la fin de l’hiver.
  • La multiplication se fait par bouturage entre juin et juillet ou par marcottage au mois d’août.

Les maladies des clématites

  • Les clématites à grandes fleurs sont plus sensibles aux maladies que les autres variétés, notamment à un champignon très destructeur et à l’action plus que rapide : Ascochyta clematidina.
  • Les gastéropodes, limaces et escargots, sont friands des jeunes pousses des clématites.
  • Surveillez l’apparition de colonies de pucerons.

Associer les clématites

Des arbustes seront de bons compagnons pour les clématites, car non seulement ils garderont le sol ombragé mais ces belles grimpantes pourront s’y appuyer. Chacun y trouvera son compte, surtout s’il s’agit d’arbres ou arbustes à feuillage décoratif qui seront habillés par la floraison et prêteront leur feuilles à la clématite.
Les clématites se plaisent beaucoup en compagnie de rosiers ou encore d’autres grimpantes. Vous créerez une harmonie en associant des coloris similaires, ou bien des contrastes, même pourquoi pas en jouant avec les formes, et n’hésitez pas à marier des clématites entre elles.
Des vivaces comme les géraniums habillent efficacement et avec grâce leur pied.