La Demoiselle aux yeux d'or est le joli nom donné à la chrysope, petit insecte aux ailes translucides. Bien moins connue que la coccinelle, la chrysope se révèle pourtant un bon acolyte dans leur lutte commune contre les pucerons. La larve de la chrysope ne dévore d'ailleurs pas que les pucerons, elle s'attaque aussi aux araignées rouges, aleurodes, thrips... Une fois devenue adulte, elle ira de fleurs en fleurs se régaler de nectar et assurer leur pollinisation.

Sommaire

Rôle d'auxiliaire au jardin

Carte d'identité de la chrysope

Habitat, régime alimentaire, cycle de vie

Comment accueillir les chrysopes dans son jardin

Un abri pour les chrysopes

Introduire des chrysopes dans son jardin

 

Rôle d'auxiliaire au jardin

Ce sont les larves de la chrysope qui rendent le plus de service au jardinier, elles sont les prédateurs naturels de plusieurs nuisibles. Leurs proies favorites sont les pucerons, elles ne dédaignent pas pour autant quelques aleurodes, araignées rouges, thrips ou œufs de noctuelles ou de cochenilles si ceux-ci se présentent. La chrysope effectue un "travail de fond", et évite la prolifération des populations d'insectes nuisibles.

Sachez reconnaitre les larves de chrysope

En comparaison, une larve de chrysopes consomme en moyenne 300 à 400 pucerons durant son développement. Une fois adulte, la chrysope ne se nourrira plus que de nectar et de pollen. La coccinelle, quant à elle, dévore près de 1 700 pucerons durant sa phase larvaire, puis 20 pucerons par jour une fois adulte.

La larve de chrysope garde un avantage, puisqu'elle s'active plus tôt en saison que la coccinelle, elle est un bon prédateur "préventif" pour retarder l'invasion des pucerons avant l'arrivée des coccinelles. Et la chrysope adulte remplit le rôle de pollinisateur puisqu'elle passe de fleurs en fleurs se régaler de nectar et de pollen.

Carte d'identité de la chrysope

La chrysope est affublée de nombreux surnoms : "lion des pucerons", "mouche aux yeux d'or", "demoiselle aux yeux d'or". Apprenez à la reconnaitre dans le jardin. L'adulte mesure 10 à 15mm, ses ailes sont longues, translucides, délicates et parcourues de nervures visibles. Ses antennes sont longues et mobiles. La larve de la chrysope, à préserver pour son grand appétit de pucerons, ne mesure que 7-8 mm et a un corps fusiforme brun-jaune à gris.

Son régime alimentaire

La larve se nourrit principalement de pucerons, elle peut aussi manger quelques thrips, acariens, aleurodes et cochenilles. Par contre, le régime de l'adulte diffère complétement puisqu'il aspire le miellat, le nectar et le pollen des fleurs dont il assure au passage la pollinisation.

Son habitat

Durant l'été, la chrysope adulte se pose, au sec, sur les arbres ou les herbes hautes, là où elle trouve sa nourriture : nectar, pollen, miellat. Les chrysopes passent l'hiver à l'état adulte, elles pondront leurs oeufs dès le mois de février. Elles trouvent refuge sous un tas de bois, d'herbes ou de feuilles sèches, dans les haies, ainsi que dans les dépendances et abris de jardin. Durant cette phase de repos, la couleur de leur corps change : elle prend une teinte jaunâtre, ou brune à rougeâtre. La chrysope reprendra sa jolie couleur vert clair au retour des beaux jours.

Son cycle de vie

C'est donc à la sortie de l'hiver, en février-mars, que la chrysope dépose ses oeufs (jusqu'à 1 000 en un cycle) sur les plantes, à proximité des premières colonies de pucerons. Ils sont verts et fixés à l'extrémité d'un fin pédoncule, comme suspendus dans les airs, ainsi protégés des ravageurs. En avril, les oeufs libèrent les larves qui, affamées, se jettent sur les pucerons. C'est en juin et en juillet que la présence des larves est la plus marquée. Elles passeront ensuite à l'état de nymphe puis d'adulte. Un cycle complet de développement prend entre 3 semaines à 2 mois. 2 à 3 générations peuvent se succèder sur une saison.

Pensez aux enfants
Faites découvrir aux enfants la magie des métamorphoses de cet insecte grâce au Kit pédagogique d'élévage Coccifly/Chrysope de Biotop.

Si je n'ai pas de pucerons, je n'aurai pas de Chrysopes ?

Contrairement à la coccinelle, la larve de chrysope ne se nourrit pas exclusivement de pucerons. L'adulte peut donc pondre ses oeufs à proximité d'autres ravageurs comme les araignées rouges, les aleurodes, les thrips, etc. Il pond également sur les plantes dont il se nourrit, à savoir la bourrache, la capucine, le fenouil...

Comment accueillir les chrysopes dans son jardin

Attirez les adultes ailés avec des fleurs à nectar. Les fleurs préférées des chrysopes sont la bourrache, la capucine, l'aneth, la carotte sauvage, le fenouil. De plus, les chrysopes aiment se reposer sur les feuilles des arbres et des arbustes. Les haies fleuries, les zones laissées en friche et des floraisons presque toute l'année attireront aussi les chrysopes dans votre jardin.

Les chrysopes trouveront leur place dans la Maison des insectes

Un abri pour les chrysopes

Offrir un abri adapté aux chrysopes adultes est important, ils seront sur place pour pondre dès la sortie de l'hiver. Installez une Maison des insectes, les chrysopes trouveront refuge parmi les pommes de pin, ou un hôtel à insectes.

Introduire des chrysopes dans son jardin

Notre catalogue vous propose des chrysopes, au stade larvaire, pour prévenir la prolifération de pucerons dans votre jardin, tôt en saison. Les coccinelles viendront prendre la relève si les pucerons sont toujours une menace.
Ainsi retrouvez dans le catalogue :
- Chrysope Chrysoperla carnea : sous leur forme larvaire. Les larves sont de grandes prédatrices d'insectes, qui réalisent un travail de fond et qui sont à utiliser en prévention des attaques de pucerons.

Pour réussir le lâcher de larves de chrysopes, comptez 4 à 6 larves par foyer de ravageurs ou bien 10 larves par plante. Opérez d'avril à juillet. Les adultes que deviendront ses larves, pondront les prochaines générations.

Crédit photo 1 : ©petitshabitants.e-monsite.com