Ne vous précipitez pas pour semer vos tomates les années suivant de nombreuses atteintes virales ou parasitaires. Quelques précautions simples vous permettront de passer à travers ces attaques.

Tomates: quitte ou double !
  1. Mieux vaut jouer cette année la carte des variétés résistantes et/ou greffées qui offrent de bien meilleures chances de prospérer et fructifier.
  2. Ne placez pas les mêmes variétés côte à côte, chacune ayant une sensibilité différente aux maladies, celles-ci se répandront moins facilement
  3. Ne négligez pas, une fois les tomates plantées, l'impact d'un paillis qui évitera la propagation sur les feuilles basses des spores contenues dans la terre.
  4. Au besoin, vous supprimerez avantageusement les feuilles basales qui peuvent rester trop longtemps humides
  5. Protégez vos plants des pluies dans les régions du Nord ou de l’Est, là où le soleil tarde à sécher les feuilles, en installant un toit en haut des pieds.
  6. Lorsque vous arrosez, faites-le le matin pour que les feuilles éventuellement humidifiées puissent sécher rapidement
  7. Pulvérisez régulièrement régulièrement avec du purin d’orties et du purin de consoude, dilué 10 fois tous les 15 jours
  8. Plantez aux côtés de vos pieds de tomates des œillets d’Inde et des soucis.
  9. Arrosez régulièrement, sans à coup, pour éviter le cul noir.
  10. Supprimez et brûlez immédiatement les feuilles atteintes de mildiou, et le pied entier si nécessaire.