Jusqu’à mi-mai, il est conseillé de garder ses pieds de tomates au chaud, et de les laisser se développer sous abri. En effet, des gelées tardives (appelées Saints-de-Glace) sont toujours à craindre en particulier dans les régions au Nord de la Loire.

Préparez la parcelle de culture à recevoir les plants de tomate :

- Privilégiez une situation dégagée et bénéficiant d’un bon mot ensoleillement.

- Griffez le sol en surface pour l’ameublir sur ces premiers cm.

- Ôtez les mauvaises herbes (en gardant leurs racines intacts), les cailloux et autres déchets.

- Épandez une couche de compost bien décomposé : incorporez-le au sol avec une griffe
Déterminez déjà combien vous planterez de plants de tomates et formez les trous de plantation.

- Enfoncez un tuteur dans chaque trou : la tomate a besoin d’être guidé sur un support pour pousser droit et profiter au mieux de l’ensoleillement.

- Finissez par un paillage nourricier, qui fera travailler les vers de terre et autres insectes utiles du sol : des tontes de gazon par exemple. A épandre en couche de 2cm d’épaisseur.