À la fin de l’hiver, à la reprise de végétation, il est temps de tailler vos rosiers remontants, gage d’une floraison généreuse, d’une silhouette harmonieuse et d’une belle vigueur. Chaque type de rosier a ses propres règles de taille, mais les principes de base restent les mêmes, et surtout ne craignez pas de tailler court, vos rosiers vous le rendront au centuple !

Principes de base de la taille des rosiers

- Durant la période de floraison de l’arbuste, les roses fanées sont supprimées au fur et à mesure. Vous devez couper jusqu’au premier “bouquet” de 5 feuilles. Vous favorisez ce faisant la remontée de floraison de votre rosier.
- Si vous n’avez pas effectué de nettoyage de votre rosier à l’automne, faites le avant de vous attaquer à la taille proprement dite, vous y verrez plus clair. Supprimez les branches mortes ou abîmées, les rameaux trop fins, ceux qui se croisent, les inutiles.
- La taille du mois de février-mars se réalise lorsque les bourgeons commencent à grandir et à se transformer en pousses. Attendez en tout cas qu’il n’y ait plus de gelées à craindre, les nouvelles pousses sont plus fragiles et risqueraient d’être brûlées par le froid. Il est préférable de tailler trop tard que trop tôt.
- Le but de la taille est de supprimer autant que possible le vieux bois afin que le rosier ne repose que sur des branches jeunes, et dispose donc de conduits de sève tout neufs !
- Coupez toujours au dessus d’un oeil tourné vers l’extérieur, pour garder le centre aéré.
- Taillez en biseau (45°) pour que les gouttes d’eau ne stagnent pas sur la section ou sur le bourgeon.
- Taillez bien net, vous ne devez pas faire de lambeaux.
- Ne taillez ni trop court ni trop long au-dessus du bourgeon, entre 3 et 5 mm, le but étant d’amener la sève montante vers ce bourgeon pour qu’il se développe.
- Utilisez toujours des outils bien aiguisés et désinfectés (alcool à brûler, flamme), sécateur et coupe-branche (ou ébrancheur). Tenez votre outil de façon à ce que le tranchant soit tourné vers l’intérieur, vers le bois que vous gardez.
- Les résidus de coupes seront à brûler, si vous avez un incinérateur, ou bien à emmener à la déchetterie, ils peuvent être porteurs de maladies.

Suivez nos conseils en vidéo pour réussir la taille des rosiers remontants

 

La taille des rosiers buissons

Les rosiers buissons, ou arbustifs, ont un port buissonnant et une taille modeste. Ces rosiers fleurissent sur le bois de l’année.
- Conserver entre 3 et 5 branches principales, en conserver plus compromet la vigueur du rosier et l’abondance de sa floraison. Gardez les rameaux les plus vigoureux et les plus jeunes, les autres seront supprimés le plus près possible du point de greffe pour favoriser de nouveaux départs.
- Donnez une forme évasée en aérant le centre et en privilégiant les bourgeons tournés vers l’extérieur.
- Dans la mesure du possible les rameaux principaux seront disposés régulièrement autour du rosier.
- Coupez ces rameaux principaux entre 2 et 3 yeux (environ 20 cm). Le nombre d’yeux à laisser sur les rameaux dépend de leur vigueur. Si le rameau est gros, vous pouvez laisser jusqu’à 3 yeux, s’il est grêle, ne laissez qu’un œil.
- Selon la longueur de rameau que vous conservez, vous jouez sur la forme de votre rosier buisson, plus court il sera plus touffu et bas, plus long il sera plus léger avec une forme plus longiligne.

La taille des rosiers grimpants

La floraison des rosiers grimpants apparaît sur les courtes tiges portées par les branches, ainsi que sur les rameaux de l’année.
- La taille consiste à garder si possible les plus jeunes des branches principales et à supprimer les vieux bois, à partir de la base pour induire de nouvelles pousses. Ces jeunes rameaux doivent être assez gros pour former des charpentières, s’ils ne le sont pas supprimez les.

- Éliminer les branches qui partent du pied à l’horizontale.
- Rabattez à 2 ou 3 yeux les rameaux secondaires. Le nombre d’yeux laissés est inversement proportionnel à la vigueur du rameau, plus il est vigoureux, moins vous le taillerez.
- Rabattez de la même manière les tiges qui poussent sur ces rameaux secondaires, sauf celles qui poussent vers le bas qui seront coupées à ras. Comptez de 20 à 30 cm entre chaque tige.

- Palissez ensuite les charpentières à l’horizontale pour une meilleure floraison.