La taille joue trois rôles importants dans le bon développement d'un rosier : elle rajeunit le rosier, prévient les maladieset c'est d'elle que dépend le nombre de fleurs et de floraison dans la saison. La taille des rosiers buissons a pour but de maintenir une belle forme buissonnante. Suivez nos conseils en vidéo !

Taille des rosiers arbustifs ou buissons

Petits rappels généraux

Une taille a toujours pour but de dégager le cœur de l'arbuste et de supprimer bois mort, branches malades et rameaux trop frêles. On conservera les rameaux les plus vigoureux, en général 3 à 6 branches bien réparties pour une forme buissonnante. On taillera toujours en biais à ½ cm ou 1 cm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur. Faites la différence entre gourmands (issus du porte-greffe et donc à éliminer) des jeunes pousses (à favoriser pour un nouveau rameau fleuri).

Supprimer les drageons du rosier

Pour tailler un rosier, le plus important est de savoir s'il se range dans la catégorie des rosiers non-remontants ou dans celle des remontants. Cela fait toute la différence puisque dans un cas, une seule floraison est prévue, dans l'autre, la floraison est échelonnée sur une longue période (tout l'été en général).

Si c'est un rosier remontant

Les vidéos des experts
Taille d'un rosier remontant en mars

Appartenant à la famille des rosiers buissons dits modernes, il faut suivre 3 étapes de taille :

1. Une taille d'entretien : raccourcissez, de manière régulière au cours de la saison, les rameaux ayant fleuris. Pour favoriser une nouvelle floraison de vos rosiers remontants, supprimez les fleurs fanées en même temps que leur tige avec 2 ou 3 feuilles.

2. Une taille préparatoire à l'automne : elle reste légère et vient anticiper la vraie taille de printemps. (cf. fiche conseils : tailler des rosiers en automne).
Dans les régions à hivers froids, vous pouvez vous en passer, pour éviter de fragiliser l'arbuste.

3. La taille de printemps : vers février-mars, quand les bourgeons sont devenus des pousses de 2 à 3 cm de long :
Chez les rosiers buissons à grosses fleurs solitaires (hybrides de thé ou rosiers à grandes fleurs) comme:
Rosa x 'Catherine Deneuve®'
Rosa 'Madame A. Meilland'
Rosier 'Alain Souchon®' Meikarouz
> Rabattez les branches jeunes et fortes au quart de leur longueur ;

Chez les buissons à fleurs groupées (Rosa polyantha et Rosa grandiflora) comme :
Rosier 'Gloire des Polyanthas'
Rosier 'Jubilé du Prince de Monaco®' Meisponge
> Coupez court, soit aux deux-tiers des branches ;

Le rosier 'Mme A. Meilland'

Chez les variétés de Rosa floribunda comme :
Rosier 'Mona Lisa®' Meilyxir
> La coupe est plus modérée, raccourcissez les tiges de la moitié de leur longueur, ou plus si le buisson est jugé trop grand ;

Chez les rosiers anglais comme :
Rosier anglais 'Pat Austin®' Ausmum
Rosier anglais 'Falstaff®' Ausverse
Rosier anglais 'Crown Princess Margareta®' Auswinter
> Une fois que le buisson a trouvé son équilibre, la taille est très légère et ne vise qu'à limiter la végétation. On peut alors raccourcir la longueur des tiges de moitié.

Appartenant à la famille des rosiers buissons anciens, tels les rosiers Portland, les rosiers Bourbon (variété 'Queen of Bourbons') et hybrides de Rosa chinensis
> Au printemps, la taille reste légère. Les longues branches sont raccourcies d'un tiers. Une nouvelle taille est à effectuer après la première floraison en éliminant 3 yeux sur chaque rameau.

Si c'est un rosier non-remontant

Les vidéos des experts
Taille d'un rosier non remontant

La taille s'effectue après la floraison. Il s'agit d'éliminer les vieilles branches, et de réduire les autres d'un quart de leur longueur. Si l'arbuste présente un déséquilibre, on profitera de la taille d'automne pour corriger son port.

Après la taille

En avril, apportez au pied du rosier un engrais riche en magnésie et en potasse, du compost ou du fumier de cheval.