La glycine, cette belle grimpante aux grappes pendantes généreuses demande peu de soins au jardinier, elle nécessite toutefois d’être taillée plusieurs fois durant l’année. Selon la saison, la taille est différente et n’a pas le même but : optimiser sa floraison, stimuler la formation de nouveaux bourgeons, harmoniser sa silhouette, contrôler son expansion. Et parce que le tronc de cette sarmenteuse devient très solide avec les années, la glycine pourra tout à fait être taillée en arbre et devenir, en sujet isolé sur une pelouse, l’attrait du jardin.

Tailles selon la saison

En hiver, taillez les pousses latérales, ne leur laissez que deux yeux (soit environ 10 cm de tige). Une taille avant la floraison stimule l’apparition de nouveaux boutons floraux.

En mars, coupez les rameaux de l’année précédente en conservant les boutons à fleurs situés sur les 20 ou 30 cm de la base. Conservez les brindilles. Une taille à la fin de la floraison permet de contrôler l’expansion de la glycine.

En août, supprimez la moitié ou les deux tiers des rameaux de l’année, encore verts. Ne touchez pas aux branches charpentières. Par contre, n’hésitez pas à supprimer toutes tiges qui semblent en trop et inutiles pour le port final et la silhouette désirée.

Taille de rajeunissement

Pour rajeunir les glycines de plus de 10 ans, coupez l’un des troncs au ras du sol. Renouvelez l’opération chaque année sur les autres tiges. La glycine est assez vigoureuse pour redémarrer de nouvelles pousses. Elle sera également plus ramifiée et regarnira sa base.

Taille en arbre

Elle vous demandera plusieurs années de patience, mais l’effet reste unique ! Durant la première année, laissez les tiges s’allonger sur le sol. Enroulez-les ensuite autour d’un solide piquet, toutes dans le même sens. Les branches ne s’étrangleront pas et vous obtiendrez un tronc bien droit et vertical. Taillez les branches et supprimez les feuilles qui se développent à la base du tronc.