Encore très utilisé en Espagne, le souchet comestible est connu depuis l’Antiquité en Égypte. Légume ancien, son goût délicat proche de l’amande le prête à de multiples utilisations en cuisine. Le souchet est une plante très discrète, son feuillage proche des graminées et sa floraison jaune pâle le font un peu dédaigner pour une utilisation en tant qu’ornementale, mais il trouve toute sa place au potager.

Cyperus esculentus

Le souchet au jardin

Le souchet est un légume-racine à tubercule, vivace mais cultivé en France comme une annuelle car très frileux : on le plante et le récolte entre deux gelées. Il forme des touffes d’une cinquantaine de centimètres avec ses longues feuilles étroites et rubannées. Ses fleurs sont entre le jaune pâle et le jaune vert, en forme de petits rameaux et apparaissent durant l’été.Dans des pays plus chauds, le souchet peut être considéré comme une plante invasive, ses racines et ses tubercules étant connectés assez profondément dans le sol et donc difficiles à supprimer totalement.

Comment le planter ?

Le souchet apprécie les sols frais, légers, bien drainés, mais aussi profond et riche en humus. Vous pouvez mélanger du sable au terreau de plantation, il ne s’en portera que mieux.
Gélif, il ne résiste pas en-dessous de -5°, on le plante donc fin avril, après les dernières gelées, et on le récolte en automne, avant les premières gelées hivernales.
Le souchet appréciera un emplacement bien ensoleillé.
Les tubercules seront à planter en mai dans un sol meuble et amendé, en poquet de 3 à 4 tubercules. Ils doivent être trempés dans l’eau pendant 48 heures avant la plantation.

Entretien du souchet comestible

Binage léger, suppression des mauvaises herbes et arrosage quotidien quand le temps est sec, le souchet ne demande pas beaucoup de soins !
Il se multiplie par division du rhizome ou séparation des tubercules.
Ses ennemis : les pucerons, et les campagnols qui s’attaquent aux tubercules.

Attention : pas d’apport de fumier non décomposé, cela pourrait contaminer les tubercules qui se mangent crus et non pelés.

Récolte du souchet

On peut arracher les tiges de fin octobre à début novembre. Pour le consommer frais (plusieurs jours à plusieurs semaines) on stocke les tubercules au frais. Sinon il faut les faire sécher et les placer dans une boite hermétique.

Le bon jardin pour le souchet

Le souchet peut se cultiver autant au potager qu’en pots, mais pourquoi ne pas s’en servir dans des massifs ou des bordures ? De taille moyenne son feuillage et sa floraison sont légères et ne feront pas concurrence à vos fleurs tout en apportant un peu de volume avec son vert pâle un peu acide. Aimant beaucoup l’eau, il peut être cultivé en tant qu’ornementale au bord de bassins, même si ça reste une plante très discrète.

Un peu de botanique

Le souchet comestible, Cyperus esculentus, fait partie de la famille des Cyperacées, comme le papyrus. Il est aussi appelé Souchet tubéreux ou Souchet sucré, ainsi que amande de terre ou noix tigrée à cause de son goût un peu sucré proche de la noisette et de l’amande. On le trouve couramment dans la région de Valence en Espagne, en Californie, en Afrique du sud.

Vivace allant de 25 à 40 cm de hauteur, ses feuilles sont minces et allongées, en touffe, lisses à section triangulaire, semblables à celles des graminées. Sa floraison est constituée d’ombelles formée d’épillets, disposés en grappes de couleur jaune pâle à vert jaune. Ses racines donnent naissance à des rhizomes portant des petits tubercules en forme d’œuf, écailleux et jaunâtres, de la taille d’une noisette.

Utilisation du souchet en cuisine

C’est le tubercule du souchet qui est comestible. Il peut se consommer cru ou sec, a une bonne teneur en vitamine C, riche en phosphore et potassium, et contient environ 50% de glucides, 22% de lipides et 6% de protéines. Ses qualités nutritionnelles sont excellentes, proches de celles de l’huile d’olive.
Il a un goût délicat, entre la noisette, l’amande et la châtaigne et une texture croquante quand il est réhydraté. Les espagnols apprécient beaucoup son goût et en font une boisson, la horchata de chufa, une boisson rafraîchissante sucrée.
- On peut en faire une poudre qui va remplacer la poudre d’amande.
- On peut le consommer cru en salade, après l’avoir fait tremper dans du lait ou de l’eau.
- On peut le griller pour l’apéritif.
- Sec il se mange comme une friandise.
- On peut en faire une huile intéressante.

 

Crédit photo : par Blahedo (travail personnel) CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons

Rusticité : fragile
Hauteur à maturité : 25 à 40 cm
Composition du sol : argileux, calcaire, sableux, humus ou terreau
pH du sol : neutre
Humidité du sol : drainé, humide
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : potager
Utilisation pour la maison : balcon ou terrasse
Couleur feuilles : vert pâle
Feuillage : caduc
Mois de récolte : octobre, novembre
Période de plantation : avril, mai
Niveau de soin : facile
Arrosage : important
Attributs : tubercule, légume, herbe et graminée
Utilisation :jardin, maison