L'hiver est une saison éprouvante pour nos plantes d'appartement. Chauffage et manque de lumière sont le lot de ces végétaux, pour la plupart exotiques, qui égayent nos intérieurs, les vérandas ou les serres d'agrément. Apprenez à leur faire passer la mauvaise saison dans les meilleures conditions.

Soignez vos plantes d'intérieur en hiver

Arrosage

En fonction de la température ambiante, vous devrez arroser pour que la terre ne sèche pas, mais bien moins souvent qu'en pleine période de végétation. Attention toutefois aux plantes dont les mottes de terre acide ou tourbeuse sèchent irrémédiablement. Mieux vaut donc pour les azalées ou les cytises jaunes en particulier procéder à un bassinage une fois par semaine. Pour ce faire, immergez complètement pot et motte dans un récipient d'eau tant que vous observez des bulles d'air remonter à la surface. Laissez ressuyer avant de réinstaller en cache-pot.

Méfiez-vous cependant, tout particulièrement en cette saison, des cache-pots étanches qui retiennent l'eau et favorisent asphyxie des racines et pourritures. Videz-les régulièrement.

Employez, pour vos divers arrosages, une eau à température ambiante et non glacée.

Exposition

Rapprochez les plantes des sources de lumière. Installez-les, au besoin, sur des sellettes pour leur offrir un maximum d'éclairage. Parfois, mieux vaut les placer au pied des fenêtres ou baies vitrées, protégées des rayons du soleil par un simple voile. Ceci s'avère cependant déconseillé si le sol dallé est par trop froid.

Certains doubles ou triples vitrages filtrent des rayons colorés ce qui peut induire une décoloration des feuilles chez des plantes succulentes ou à feuillage panaché. Ce n'est toutefois pas trop grave.

A défaut d'une exposition lumineuse suffisante, vous pourrez recourir à l'installation d'un éclairage par rampe type "lumière du jour", disposé auprès des plantes, à 30 cm environ.

Température

Méfiez-vous d'une trop grande proximité des sources de chaleur et, en particulier, de la convection d'air chaud et asséchant pour les plantes situées sur une tablette de radiateur. Disposez vos plantes selon leurs exigences: les pièces fraîches pour l'azalée, cyclamen, primevère, jacinthe… plus au chaud pour les tropicales, le poinsettia, les broméliacées et cactées. La plupart des plantes d'appartement apprécieront aussi une température nocturne plus basse qu'en plein jour.

Courants d'air

Ecartez vos plantes vertes et fleuries des courants d'air froids, voire glacés et desséchants. Eloignez-les donc des entrées donnant sur l'extérieur et méfiez-vous des rebords de fenêtre, clairs, mais mal isolés.

Compensez la sécheresse du chauffage en aspergeant d'eau les plantes d'intérieur

Hygrométrie

Plus que la chaleur, certaines plantes risquent de souffrir d'une trop faible hygrométrie. Pour y pallier, posez leur pot dans une écuelle ou un bac de jardinière, garnis d'un lit de gravillons et remplis d'un fond d'eau qui s'évaporera progressivement. Pensez à brumiser les plantes à feuillage décoratif lisse une fois par semaine avec de l'eau tiède. Attention aux feuilles velues et fragiles des saintpaulias, gesnérias, streptocarpus par exemple. A défaut, installez des brumisateurs électriques.

Fertilisation

Mis à part les plantes qui préparent leur floraison, mieux vaut diminuer progressivement les apports d'engrais liquides durant la mauvaise saison.

Maladies

Elles sont principalement dues, en hiver, à une atmosphère humide et confinée favorisant l'apparition de maladies cryptogamiques. Préventivement, aérez les plantes en les distançant. Supprimez les parties malades dès l'apparition des symptômes.

Prédateurs

Les araignées rouges et les cochenilles apparaissent plutôt en atmosphère chaude et sèche. Procédez, en prévention, à des pulvérisations d'eau tiède ou installez un brumisateur. En cas d'attaque, pulvérisez un acaricide après avoir emballé la plante dans une poche en plastique. Les cochenilles seront détruites en appliquant dessus un coton imbibé d'une dilution d'alcool à 70° dans de l'eau savonneuse.

Philippe Ferret