Le Philadelphus, plus communément appelé seringat, est un arbuste au feuillage caduc reconnu pour sa floraison printanière très abondante et surtout très parfumée. Ses fleurs blanches apportent de la douceur au jardin. On le trouve essentiellement dans les haies champêtres ou en isolé, mais il peut aussi bien servir d’assises aux massifs. Le seringat demande peu de soins et se plaît dans tous les types de sols à condition qu’il soit bien drainé. Une exposition ensoleillée ou légèrement ombragée lui convient parfaitement. Il se développe partout en France.

Philadelphus 'Dame Blanche' - Crédit Photo Coulor Your Life

En haie, en isolé, en massif ou en bac

Le seringat, ou encore jasmin des poètes, se trouve une place de choix dans les haies champêtres aux côtés des deutzias, des mahonias et des leycestarias. Placez-le en isolé au milieu d’une pelouse, surtout si les rameaux ont tendance à retomber, lui donnant un port pleureur. Le jasmin des poètes est parfait en massif où sa floraison blanche ressort près des hémérocalles colorées et des œillets mignardises. Optez pour un aspect plus sauvage en l’associant à des graminées et des rosiers paysagers. Enfin, le seringat peut également se cultiver en bac pour embellir la terrasse. Dans ce cas, faites grimper à ses côtés une clématite dont la couleur violette contraste avec la blancheur de ses fleurs. La variété ‘Aureus ‘ sera parfaite dans cette situation, avec son doux feuillage doré.

Parfum au jardin

Le seringat est intéressant pour sa floraison parfumée qui permet d’embaumer le jardin au printemps. La floraison blanc pur est parfois colorée de pourpre à la base de la fleur. Très abondantes, les fleurs peuvent être simples ou doubles. Toutefois, les fleurs simples sont plus odorantes. Ainsi, choisissez Philadelphus coronarius, le plus commun, mais aussi le plus remarquable pour diffuser ses notes fruitées et sucrées dans tout le jardin. Les seringats à fleurs doubles n’en sont pas moins intéressants ! Placez les espèces minnesota ‘Snowflake’ et virginalis en compagnie de géraniums pour faire ressortir la pureté de leur floraison. Le genre Philadelphus possède une grande diversité de taille mais aussi de port.

En bonne place

Tous les types de sols conviennent au seringat à la condition d’être bien drainés. Il préfère une exposition ensoleillée ou légèrement ombragée. Ne le placez pas en plein soleil, il grille ses fleurs délicates. Le seringat supporte mal les terres sèches, notamment en été. Veillez donc à un arrosage régulier sans inonder la plante pour autant car elle craint également l’excès d’eau ! Le seringat est une plante rustique qui ne réclame pas de protection contre le froid.

Quelques soins

Les seringats ne sont pas très difficiles à entretenir ! Ils supportent bien le recépage. Effectuez une première taille quelques années après la floraison une fois que votre plante est bien installée. Elle lui redonne de la vigueur. Après chaque floraison, retirez les branches défleuries et enlevez à la base, les branches susceptibles d’embêter les voisines.
Le bouturage du seringat se fait à partir de bois sec, quand la plante est en repos végétatif. Repiquez les boutures en hiver à l’abri des vents froids et secs dans un mélange de terre de jardin et de sable de rivière. Vous pouvez utilisez une hormone de bouturage pour une efficacité maximale.

Des ennemis ?

Le seringat n’est pas sujet aux maladies cryptogamiques. En revanche, il est très sensible aux pucerons. Pour lutter contre ces insectes, vous pouvez dans un premier temps exposer votre arbuste à la fraîcheur. Ensuite, pulvérisez de l’eau savonneuse ou bien un mélange d’eau et d’huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante. Si toutefois ces traitements n’étaient pas assez efficaces, vous pouvez toujours utiliser un insecticide spécial anti-pucerons.

Un peu de botanique

Le seringat appartient au genre Philadelphus, de la famille des Saxifragacées, qui compte une soixantaine d’espèces. Ces arbustes caducs sont originaires de l’hémisphère Nord et plus précisément d’Amérique et d’Extrême Orient.
En grec, Philadelphius vient de « philos » et « adelphos » qui signifient respectivement ami et frère.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité
: 2-3 m
Largeur à maturité : 1-2 m
Température minimale : -30 °C
Origine : Sud de l'Europe et d'Asie Mineure
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, argileux, calcaire, sableux, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide, alcalin
Humidité du sol : normal, sec
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, haie, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse
Couleur feuille : vert, argenté
Feuillage : caduc
Couleur des fleurs : blanche
Période de floraison : mai-juin
Période de plantation : Toute l'année, hors gel
Niveau de soin : très facile
Arrosage : normal
Attributs : parfumée
Utilisation : jardin
Fruits : aucun
Forme des fleurs : simples
Saison d'intérêt : printemps, été
Forme des fleurs : grappes terminales