Ça y est ! Vous vous êtes décidé, vous vous lancez dans la culture de votre premier potager. Votre sachet de graines en main, suivez nos conseils, et récoltez bientôt vos propres légumes.

Bien lire le sachet de semences

Sur le sachet contenant les graines de vos plantes potagères, des informations indispensables y sont indiquées, comme :
- le mode de culture approprié à la levée des graines : semis en pleine terre, sous châssis, en ligne, à la volée, etc.
- l’époque de semis
- la quantité de graines à semer pour une surface donnée
- l’époque de récolte
- des conseils de culture

Conservez vos graines dans des bocaux propres, à l’abri de la lumière et de l’humidité, et à une température constante. Vous pouvez aussi les acheter en janvier-février, les graines vendues sont alors jeunes et germent plus rapidement.

> Retrouvez les différentes périodes de semis et de récolte dans la fiche conseils Calendrier des semis

Recouvrez les semis de terre

C’est la bonne période pour planter

Dès la mi-février, les semis peuvent commencer. Au potager, vous pouvez semer les graines d’aubergines, de concombres, de laitue pommée, de tomates ou encore de melons.

> Retrouvez dans notre fiche conseils sur le potager, les conseils pour préparer la terre du potager à accueillir les semences.
> Retrouvez les différents modes de semis dans la fiche conseils Semis

 

La profondeur de semis est très importante chez les plantes potagères. Respectez-la au risque de voir les graines mal lever, ou les légumes mal se développer.
En règle générale, les graines rondes seront enterrées sous une épaisseur de terre égale à 3 fois leur diamètre, et les graines plates sous une épaisseur égale à leur largeur.
Sur les semis de surface ou en sillon, on épand une fine couche de terreau, qui augmente la température du sol et la rétention d’eau.

Les conditions pour une bonne germination

Pour pouvoir germer, les graines ont besoin :
- D’eau, sans excès ;
- De chaleur, entre 18 et 21°C ;
- D’oxygène, grâce à un substrat léger et de texture fine ;
- De lumière.

Le jardinier aura sans doute à intervenir pour garantir de bonnes conditions de levée. Ainsi, il lui faudra :
- arroser les semis si le temps ou le sol sont secs ;
- poser un châssis ou recouvrir d’un tunnel les plantations, si les températures sont fraiches ;
- ombrer les semis en cas de soleil brûlant ;
- apporter de l’engrais aux sols pauvres…

La chaleur est déterminante pour une bonne germination, or, en février, les températures extérieures sont loin d’être clémentes. Ainsi, il vous faut semer sous abri : serre, châssis, tunnel.

> Retouvez tous nos conseils pour les cultures en serre châssis

 

N.B. : N’oubliez pas d’étiqueter vos semis !

Les graines ont germées !

Les graines ont levées

- Les jeunes pousses ont 2-3 feuilles : ouvrez le châssis et laissez-les profiter du soleil. Rabattez le couvercle avant son coucher, afin de garder le plus longtemps possible la chaleur accumulée dans la journée.
Vous pouvez aussi effectuer un éclaircissage, les semis à la volée ou en ligne ont besoin d’être éclaircies, pour que les distances entre les jeunes pousses soient suffisantes et régulières. Effectuez-le à la main ou avec un outil.

- Les jeunes plants possèdent 4-6 feuilles : repiquez-les en pleine terre. S’ils étaient en godet, transplantez la motte entière. Pour les autres, repiquez-les en racines nues, tassez autour de la base et arrosez.

Recouvrez-les ensuite d’un voile de croissance. Celui-ci présente plusieurs avantages dont celui de hâter la croissance des plantes, et donc de permettre une récolte plus précoce et de minimiser les risques de maladies.

Protégez vos plantes des gelées jusqu’au passage des Saints de glace".Cette date correspond environ au 10 mai (fin avril dans les régions au climat frais type montagnard, fin mai dans les régions au climat doux type méditerranéen). Avant cette date, les gelées sont encore à craindre, les protections de culture restent donc prêtes à l’emploi, ou encore en place pour les plantes les plus sensibles. Les frileuses restent sous abri.