Fiche conseil

Faire ses propres semis est avant tout économique. Un sachet de graines est bien moins cher qu’une plante vendue en godet. En semant en caissette, vous faites lever au chaud des graines avec plus de succès qu’en extérieur, et vous devancez de plusieurs jours (voire semaines) les plantes semées au jardin.
Cette technique de semis s’applique aussi bien aux légumes qu’aux fleurs, et est préconisée pour le semis de graines fines et en grande quantité. Le semis au chaud vous permet de gagner du temps, pour des floraisons et des récoltes plus précoces.

Sommaire

Le semis en terrine quoi, où et quand ?

Le matériel

Les étapes du semis en caissette

Assurez un suivi de vos semis

Repiquer et endurcir les plantules

 

Conseils de jardinage : Le semis en terrine quoi, où et quand ?

Que semer en terrine ?

Toutes les graines de fleurs annuelles, les petites graines potagères, les plantes aromatiques…
Privilégiez cette technique de semis pour toutes les variétés précoces, ou qui nécessitent un repiquage. Elle concerne tous les végétaux qui ne peuvent être semés en place car trop tôt en saison, la terre n'étant pas suffisamment réchauffée.

Où semez en terrine ?

Les terrines seront placées au chaud, et à la lumière : dans la maison, sous serre chauffée ou sous abri bien positionné au jardin.

Quand semer en terrine ?

Vous pouvez commencer vos semis à chaud dès le mois de février. La majorité des semis d`annuelles et de légumes demandent au moins un mois de culture. Dans le cas des vivaces, comptez beaucoup plus de temps.
Pour tous vos semis de légumes, référez-vous à notre calendrier des semis au potager !

NB : Armez-vous de patience, et ayez en tête que vous ne réussirez pas tous vos semis du premier coup. Toutefois, nous vous donnons dans cette fiche tous les conseils pour réussir et toutes les erreurs à éviter !

Un Kit de culture pour semer vos légumes primeurs

Conseils de jardinage : le matériel pour le semis en caissette

Un bon terreau pour vos semis

Procurez-vous via notre catalogue un terreau « spécial semis », vous serez à l’abri des risques de maladies, de levée de mauvaises herbes, ou encore de carences alimentaires.
Vous pouvez également créer vous-même un terreau adapté aux semis un en mélangeant un tiers de terreau ordinaire (bien décomposé sans gros morceau), un tiers de tourbe et un tiers de sable.
Astuce : Les taupinières offrent une terre fine, idéale pour les semis !

Un bon contenant pour vos semis

Il vous faut une caisse à semis ou une terrine. Toutefois, vous pouvez investir dans une mini-serre ou au contraire rester dans l’économie en récupérant de nombreux petits contenants de la vie courante !

Les mini serres

Pour réussir vos semis, équipez d’un matériel de qualité : la mini-serre ou serre d’intérieur. Décorative et facile d’utilisation, la serre d’intérieur est équipée d’un aérateur et d’un câble chauffant vous permettant de faire germer même les graines les plus délicates !

Pensez à la récup’

Les caissettes en polystyrène de 8-10cm de profondeur, récupérées chez votre poissonnier, sont idéales pour les semis, le polystyrène étant un bon isolant !
Vous pouvez aussi recycler en caissette à semis : les emballages de biscuit, les pots de margarine en plastique, les fonds de briques de lait… Percez-les de quelques trous pour évacuer l’excès d’eau.

NB : Avant l’emploi d’un contenant déjà utilisé ou récupéré, lavez-les consciencieusement : eau chaude savonneuse additionnée d’eau de javel diluée à 10%. Les jeunes plantules sont en effet très sensibles aux maladies (voir le paragraphe sur la fonte des semis).

Suivez nos conseils en vidéo pour réussir le semis de graines en mini-serre

Les étapes du semis en caissette

1- Disposez au fond de la caissette une couche de drainage telle que des billes d’argile de faible granulométrie (2cm environ d’épaisseur). NB : Le fond de votre caissette doit être troué.
2- Remplissez la caissette de terreau jusqu’à 2cm du bord. Nivelez et aplanissez la surface. Puis tassez légèrement à l'aide d'une petite planche en bois.
3- Semez ensuite les graines régulièrement, aidez-vous d’un semoir à graines.

Astuce : Si les graines sont très fines, mélangez-les avec du marc de café ou du sable sec. Vous aurez un plus grand volume à semer. Saupoudrez-les ensuite à la surface du terreau en les répartissant de la façon la plus homogène possible.

4- Après avoir tamisé une fine couche de terreau pour semis au-dessus des graines, tassez légèrement comme précédemment avec une petite planche.
5- Humidifiez à l'aide d'un vaporisateur réglé sur jet fin, d’un arrosoir munie d’une pomme d’arrosage fine ou encore d'un aspergeur.
6- Pour garder le maximum de chaleur dans la caissette, recouvrez-la d’une plaque de verre. Dans une mini-serre, refermez simplement avec le couvercle.
7- Enfin, n'oubliez pas de mettre une étiquette comportant le nom et la date du semis.

Attention lorsque vous repiquez vos salades, leurs racines sont très fragiles !

Assurez un suivi de vos semis

- Placez le plateau devant une fenêtre non-ensoleillée jusqu'à la germination.
- Conservez le semis constamment humide et chaud (20-25°C) durant la germination, grâce à la plaque de verre ou au couvercle de la mini-serre.
- Dès que la germination commence (apparition des premières feuilles), placez le plateau de semis devant une fenêtre orientée au sud ou sous des lampes de croissance. Et ôtez le couvercle ou la plaque de verre.

Gare à la fonte des semis

Un milieu de culture très propre, comme indiqué ci-dessus, permet d'éviter le développement de la maladie appelée " fonte des semis " : un champignon attaquant les plantules au niveau du collet, capable de faire disparaître vos semis en une nuit !
Pour prévenir la fonte des semis, pulvérisez tous les dix jours un fongicide ou une décoction d’ail pour un jardinage bio.

Repiquer les plantules

Lorsque les plantules ont quatre feuilles; deux cotylédons plus deux feuilles véritables, transplantez-les dans un nouveau contenant où vous leur donnerez plus d’espace pour s’épanouir.
- Avant de débuter le repiquage, arrosez bien les semis pour gorger d'eau les plantules et faciliter leur reprise. Repiquez-les dans des godets ou une autre caissette, remplis de terreau pour semis.
- Déterrez les plantules en vous aidant d’un bâtonnet en bois (bâton d’esquimau), un à un en les tenant par une feuille du bout des doigts.
- Marquez le trou de plantation au doigt ou avec un crayon. Puis mettez en terre la plantule en tassant bien la terre autour.
- Replacez vos transplants devant une fenêtre ensoleillée au sud au chaud (17-22°C).
- Arrosez abondamment et fertilisez à l'engrais soluble tous les dix à quinze jours.

Endurcir vos plantules

Avant de placer vos plantes à l’extérieur il est très important de les endurcir. En effet, elles vont passer de la chaleur de la maison à la fraîcheur et au vent de l’extérieur. Il est donc impératif de les y préparer : placez dehors à l’ombre pendant 7 à 10 jours d’acclimatation.

J'aime !