Secret de conservation 4 : les poires

Ah les bonnes poires, juteuses et si parfumées ! Ces fruits d’automne sont, pour la plupart, des fruits de garde, qui peuvent être conservés plusieurs mois dans les bonnes conditions. Quant à ceux qui sont un peu trop abîmés, à vous les tartes, les compotes, et les conserves !

  • Au moment de la récolte, mettez de côté les poires tombées au sol même si elles ne semblent pas malades, tachées ou abîmées. Cueillez sur l'arbre les fruits destinés à la conservation. Vous savez quand un fruit est mûr pour la cueillette lorsque sa queue se détache facilement, à ce moment là cueillez tous les fruits de l’arbre, même s’ils ne sont pas encore mûrs, ils poursuivront seuls leur maturation. Attention, certaines variétés, comme les Williams, ne sont pas des poires de conservation.
  • Trempez le bout de leur queue dans de la cire chaude, pour limiter l'évaporation et améliorer la conservation.
  • Disposez-les debout dans des cagettes de bois préalablement désinfectées, en faisant attention à ce qu'elles ne se touchent pas.
  • Entreposez les cagettes de poires dans une pièce sombre, ventilée, fraîche (6-10°C) et sèche.
  • Surveillez les fruits entreposés, ôtez ceux qui commencent à se gâter avant qu'ils ne contaminent les autres.

Il est possible de placer les poires dans un tonneau ou une caisse de sable sec, en alternant une couche de sable avec une couche de fruits. Le sable absorbant toute l’humidité résiduelle et préservant leur saveur, vous pourrez conserver ainsi vos poires jusqu'au mois de mai voire juin suivant !

Les poires que vous avez dû éliminer car tombées de l’arbre ou légèrement tachées peuvent être conservées d’autres manières :

  • Réalisez des compotes que vous pourrez congeler.
  • Les plus belles pourront être mises en bocaux (stérilisés) puis recouvertes d’un sirop de sucre (qui peut être aromatisé). Une fois les bocaux fermés, faites les stériliser durant 35 minutes.