Secret de conservation : les figues

Fruit savoureux et moelleux, parfumé et sucré, la figue est un des plaisirs de la fin d’été. Très fragile, elle se conserve malheureusement peu de temps, même au réfrigérateur. La congeler ou en faire des conserves sont donc d’excellents moyens de la déguster plus tard, dans des pâtisseries par exemple. À moins que vous n’ayez décidé de les faire sécher, comme on le fait en Afrique du Nord !

La figue annonce sa maturité au toucher, elle est moelleuse à souhait, mais son état est visible à l’œil nu, elle tend à s’affaisser sous son propre poids, et souvent elle commence à s’ouvrir, ou du moins à laisser perler une goutte de suc. 
Cueillie un peu avant maturité, la figue pourra continuer à mûrir à l’air libre, mais ne l’y laissez pas trop longtemps, elle sera ensuite placée au réfrigérateur, dans le bac à légumes, où vous ne pourrez la conserver que 48 heures.

Pour une conservation plus longue :

  • La déshydratation : la figue fait partie de ces fruits que l’on a l’habitude de consommer séché.
  • La mise en conserves : choisissez des figues mûres mais pas trop, saines, sans fissures. Faites les cuire dans de l’eau ou un sirop à ébullition 2 à 3 minutes, additionné de jus de citron pour apporter un peu d’acidité et donc de meilleures conditions de garde. Mettez dans des bocaux stérilisés puis pasteurisez ¾ d’heures à 50°.
  • La congélation : les figues crues peuvent être congelées, mais elles devront ensuite être cuisinées car leur texture change. Nettoyez les correctement puis coupez-les en 2. Vous commencerez ensuite la congélation par une étape plateau, avant de les mettre en sac congélation.