Le gazon est enfin semé et les petites pousses vert tendre commencent à apparaître. La première phase, celle de la mise en place, est enfin terminée, et laisse place à l’entretien de cette belle et fraîche future pelouse. L’arrosage est un point primordial de cet entretien, qui demande de respecter certaines règles pour être à la fois efficace et le plus économique possible.

arrosage automatique de la pelouse
  • Une pelouse nouvellement semée ne doit pas manquer d’eau : les graines en ont besoin pour germer.
  • Il en va de même durant l’été suivant : le temps étant sec et chaud, l’évaporation est plus rapide, l’humidité ne reste pas au sol. D’ailleurs, pour une meilleure absorption de l’eau, arrosez de préférence la nuit tombée, quand le soleil ne brûle pas les feuilles et n’assèche pas le sol par une évaporation trop rapide.
  • Une pelouse bien installée réclame un arrosage à la fois suffisant en temps, pour offrir aux racines de la fraîcheur jusqu’à 10 cm de profondeur, et également uniforme, pour que chaque plante puisse se développer de la même manière. Il faut par contre veiller à ne pas trop arroser, le “trop-plein” n’est pas utilisé et donc la dépense est inutile. Une pelouse doit recevoir environ 5 à 8 mm d’eau par semaine (en fonction de la nature du sol).
  • Vous souhaitez mettre en place un arrosage automatique ? Installez un arroseur oscillant ou arroseur canon associé à un programmateur ou une minuterie d’arrosage. Si vous habitez dans une région où la pluviométrie est faible, surtout en été, programmez l’arrosage automatique pour un arrosage tous les 3 jours, voire tous les 2 jours dans les régions chaudes, ou encore si votre pelouse semble plus souffrir de la chaleur (variétés de graminées sont peu résistantes à la sécheresse), de préférence de nuit, réglé à 5L/m².