Fiche conseil

Faites un geste pour votre planète la Terre, et pour votre porte-monnaie ! L'eau est une ressource précieuse. Collectez les eaux de pluie dans votre jardin et utilisez-les pour arroser les plantes du potager, les plantes ornementales... L'eau de pluie peut aussi servir au lavage de votre voiture et dans vos toilettes. De belles économies à la clé !

L’eau est un élément précieux qui se fait de plus en plus rare sur notre planète. La consommation d’eau par l’homme ne cesse d’augmenter, alors que les ressources disponibles restent identiques, voire en danger de dégradation.
Il est donc primordial de préserver l’eau douce, synonyme de vie, qui ne représente que 3% de l’ensemble des réserves d’eau disponibles sur terre.

Pourquoi récupérer de l'eau de pluie ?

45% de l’eau de pluie que nous utilisons ne nécessite pas d’être potable. L’eau de pluie récupérée est douce. Ce geste écologique permet de réduire les consommations. Et également de faire des économies ! En effet, un jardinier possédant une surface cultivée de 200 m² et utilisant uniquement l’eau de pluie pour arroser, fera une économie de près de 200€ par an.
Le récupérateur d’eau peut récupérer jusqu’à 80 à 90% de l’eau qui tombe sur le toit. En cas de gros orage, il peut aussi faire office de rétenteur d’eau pour limiter les inondations.

Qualité de l’eau de pluie

Les eaux pluviales présentent une faible minéralisation et un pH légèrement acide. Cependant, les fleurs et les légumes apprécient lorsque l’eau présente une certaine acidité, et n’en seront que plus beaux !
En revanche, si vous habitez dans les zones côtières, sachez que le sel marin est retrouvé dans les eaux pluviales, ce que les plantes apprécient moins.

Pour quelles utilisations ?

Vous pouvez utiliser l’eau récupérée pour différentes tâches, que ce soit à la maison ou au jardin. Ainsi, l’eau de pluie peut servir pour l’arrosage de votre jardin, pour laver la voiture, remplir une piscine ou encore pour des usages domestiques tels que la machine à laver ou les toilettes.
Vos besoins en eau varieront selon votre utilisation. Par exemple, vous aurez besoin à chaque fois de :
- 190 litres d’eau pour laver votre voiture
- 17 litres/m² pour arroser votre jardin
- 120 litres d’eau pour faire fonctionner votre machine à laver
- 11 litres d’eau pour vos WC.

Il  existe une grande variété de récupérateur d’eau, avec des litrages différents selon vos besoins.
Ainsi, pour votre jardin, une cuve extérieure suffira. Les contenances peuvent varier de 200 à 2000 litres selon le modèle.
Pour les usages domestiques, vous pouvez opter pour une cuve à très gros litrage, en général, enterrée. Ces cuve peuvent contenir jusqu’à 10 000 litres, et sont munies d’une pompe qui permet d’amener l’eau jusque dans votre maison.

D’une façon générale, l’eau de pluie récupérée servira pour tous les usages qui ne nécessitent pas d’eau potable.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Le récupérateur d’eau de pluie permet de stocker les eaux pluviales. La capacité d’un récupérateur peut aller de 200 à 10000 litres selon les modèles. La pluie qui tombe sur le toit de la maison est canalisée par les gouttières, qui sont directement reliées à la cuve grâce à un collecteur d’eau.

ASTUCE : Préférez l’utilisation de gouttière en PVC, en zinc ou en faïence. Les toits en ardoise ou en tuiles permettent de récupérer une eau plus pure que les revêtements en aluminium, en goudron, et en matériaux synthétiques. N’oubliez pas de placer une grille de protection sur vos gouttières afin d’éviter l’introduction de feuilles ou d’insectes dans les descentes reliées au récupérateur. Enfin, pensez à nettoyer les gouttières deux fois par an.

Quantité récupérée et besoin en eau de pluie

Selon votre région, vous pouvez récupérer en moyenne 600 litres d’eau de pluie par m² de toiture chaque année. Même en été, vous pouvez récupérer jusqu’à 40 litres d’eau par m² de toiture.
Il est très facile de calculer le volume d’eau que vous pouvez récupérer. Il suffit de multiplier la surface au sol de votre maison par la pluviosité (en mètre). Retranchez 10% du résultat obtenu, qui symboliseront les pertes dues à l’évaporation.
Par exemple, si votre maison fait 100 m² et qu’il tombe environ 0.75m dans votre région chaque année, vous pourrez récupérer 67.5 m3 d’eau : 100 x 0.75 = 75 m3 - 10% =67.5 m3.
Même si le principe de la récupération d’eau est simple, il est utile de faire un diagnostic de vos besoins et des possibilités qu’offre votre habitat avant de vous lancer dans l’installation d’un tel système. Ainsi, vos besoins peuvent être définis grâce au tableau suivant :
Pour arroser un jardin ou potager de moins de 50m² : 150 à 500 litres
Pour arroser un jardin ou potager de moins de 100m² : 500 à 1500 litres
Pour arroser le jardin et laver la voiture : 1500 à 3000 litres
Pour arroser le jardin, laver la voiture et remplir un bassin : 3000 à 5000 litres
Pour arroser le jardin et pour les usages domestiques : 6000 à 9000 litres

Prévoyez également l’installation d’un trop plein au cas où votre cuve soit pleine. La plupart des cuves en sont munies, ce qui permet alors de relier le trop plein au réseau d’eaux pluviales. Enfin, de nombreux collecteurs sont munis d’un système de trop plein, ou alors, d’un interrupteur manuel pour empêcher le remplissage de la cuve.

Récupérateur d'eau rectangulaire vert 300L, Garantia

Installation du récupérateur d’eau

La mise en place et le montage d’un récupérateur d’eau sont faciles et rapides.
Il faut bien évidemment placer votre récupérateur à proximité d’une descente.
Vous pouvez installer la descente de gouttière directement dans un tonneau, une grande bassine ou alors une cuve. Mais afin de prolonger la durabilité de votre cuve et de ses accessoires, il est fortement conseillé de :
- utiliser un collecteur de gouttière, qui va se placer directement au sein de la gouttière. Certains sont équipés de filtre pour empêcher les salissures, feuilles, brindilles ou insectes de tomber dans la cuve. L’eau ainsi obtenue sera propre et claire, et vous éviterez la formation de vase qui altérerait la qualité de votre eau. Si le collecteur n’a pas de filtre, placez des grilles sur vos gouttières qui auront le même effet.
- installer un trop plein qui permettra de refouler l’eau dans le réseau d’eau pluviale si la cuve venait à être pleine.
- couvrir la cuve permet d’éviter la formation d’algues et la prolifération de micro-organismes ou insectes. Votre eau sera ainsi beaucoup plus propre.

Il existe différents modèles de récupérateurs d’eau, avec des capacités pouvant atteindre jusqu’à 10000 litres pour les plus gros. La plupart des récupérateurs d’eau se stockent à l’extérieur en hors sol. En général, ils sont assez esthétiques. Cependant, rien ne vous empêche d’installer votre récupérateur à l’intérieur de votre maison, dans votre sous-sol ou votre cave. D’autres récupérateurs, plus grands et plus volumineux, sont enterrés dans le sol. Il existe également de grands récupérateurs d’eau hors sol munis d’éléments décoratifs afin de les camoufler.

Installez votre récupérateur sur une surface plane et solide, à l’abri des arbres pour éviter d’avoir des feuilles dans le réservoir. Pour les cuves enterrées, renseignez-vous sur la nature du sol avant de l’installer. Il est essentiel de bien stabiliser la cuve dans le sol.

Entretien et hivernage

En hiver, pensez à vider les réservoirs d’eau qui se trouvent à l’extérieur et, si possible, entreposez-les à l’abri. En effet, le froid et le gel pourraient les endommager. Les cuves enterrées ou mises en cave peuvent être utilisées toute l’année.

Pompe pour collecteur d'eau de pluie 4000/2 Gardena

Avant d'aménager un système de récupération d’eau de pluie

1- Assurez-vous que votre toit est adapté à la récupération des eaux pluviales (pente du toit, nature de la couverture, surface…)
2- Limitez l’accès des débris végétaux qui iront dans votre cuve d'eau de pluie en installant des grilles de protection sur vos gouttières.
3- Prévoyez un trop plein de sortie pour éviter les débordements de la cuve et de la gouttière.
4- Préférez l’emploi d’un collecteur d’eau muni d’un filtre dans vos descentes de gouttières. En effet, les impuretés seront rejetées dans le réseau d’eaux pluviales, alors que l’eau filtrée ira dans votre cuve. Assurez-vous que ce filtre empêche également le passage des boues et sédiments.
5- Choisissez un réservoir avec une capacité volumique appropriée en fonction de votre région et des estimations de vos besoins.
6- Installez des clapets au niveau des conduits en entrée et en sortie de votre réservoir, pour éviter le passage des insectes.
7- Préférez une cuve munie d’un couvercle, afin de la fermer hermétiquement pour éviter le développement d’insectes, de vase et la protéger de la lumière et des débris.
8- Choisissez un système de pompe à eau pour distribuer l'eau à l’intérieur ou à l'extérieur du foyer.

Le collecteur élimine une grande partie des débris végétaux des gouttières

Les accessoires nécessaires pour installer un récupérateur d’eau

Posséder seulement un réservoir d’eau ne suffit pas pour récupérer l’eau de pluie. De nombreux accessoires très pratiques vous faciliteront la vie.
Tout d’abord, munissez vos gouttières de filets afin d’empêcher le passage de feuilles et autres débris végétaux dans vos descentes.
Installez un collecteur dans votre descente, qui fera la connexion entre celle-ci et votre réservoir. Préférez un collecteur muni d’un filtre, afin de récupérer une eau la plus propre possible.
Une pompe électrique permet d’acheminer l’eau du récupérateur directement dans votre jardin sans effort.
Enfin, vous pouvez installer un indicateur de niveau d’eau, afin de connaître la quantité exacte d’eau contenue dans votre réservoir sans avoir à l’ouvrir.

J'aime !