fleurs aux fenêtres

Il suffit souvent de peu de place pour composer un joyeux décor estival grâce à quelques potées fleuries judicieusement disposées au jardin, sur une terrasse ou dans un patio. Pour réussir une telle mise en scène, voici quelques conseils et astuces simples à mettre en œuvre.

Le choix des contenants

Soyez conscients que le look de vos contenants n’est pas anodin et influencera le choix des plantes à y installer pour créer une atmosphère bien particulière.
Dans l’absolu, peu importent les matières employées. La plupart des plantes pousseront aussi bien dans un pot en terre cuite ou en matière plastique. Attention toutefois au métal qui s’échauffe vite au soleil.

Optez pour des végétaux très décoratifs, très florifères et demandant peu d’entretien

Éventuellement, surélevez les pots placés sur une surface très réfléchissante car claire. Évitez également les formes à col étroit qui compliquent les opérations de renouvellement du décor, la motte ne sortant pas naturellement du contenant.
Enfin, optez pour des pots de belle taille, les petits volumes nécessitant des arrosages plus fréquents et soignés.

Bien composer son décor

Alors qu’une seule potée fleurie peut faire bel effet, rien ne vaut la combinaison de plusieurs compositions offrant plus de diversité et de relief. Bien sûr, le simple fait d’aligner des pots identiques le long d’une allée ou pour marquer les paliers d’un escalier suffit à engendrer un ensemble harmonieux. Mais en regroupant des pots de toutes tailles, vous composerez également des tableaux très attrayants.
De plus, une telle concentration permet d’installer discrètement un système d’arrosage au goutte-à-goutte, si utile en cas d’absence.

Jouez sur les formes de pots en restant dans une même gamme de matière pour privilégier une certaine unité.

Des bulbes à fleurs en pot

Choisir des plantes gratifiantes

Pour un effet maximum, mieux vaut opter pour des végétaux très décoratifs, très florifères et demandant peu d’entretien. Aux côtés des sempiternels pélargoniums, pétunias, impatiences… changez vos habitudes en adoptant des plantes moins connues et tout aussi appréciables : les osteospermums, marguerites aux coloris étonnants et leurs cousins les gazania aux corolle à cocardes pour le plein soleil ; les diascias en nuage de fleurs rose, blanc, abricot… ; la nouvelle euphorbe ‘Diamond Frost’ en mousseline blanche ou encore le bégonia ‘Bonfire’ aux clochettes allongées, orange vif et les lantanas à feuilles odoriférantes.

Pensez aux bulbeuses

Les plantes à bulbe prennent peu de place dans les potées fleuries et y apportent un attrait supplémentaire. Essayez ainsi le Gladiolus callianthus ou glaïeul de Byzance au parfum envoûtant, idéal parmi les géraniums à feuillage odorant, les freesias tout aussi parfumés ou encore la mythique tubéreuse aux exhalaisons capiteuses.

Potée fleurie d'été

Dedans–dehors

N’hésitez pas à sortir des plantes habituellement cultivées à l’intérieur. Elles feront bonne figure parmi les annuelles et semi-rustiques. Ainsi en est-il de certains bégonias à feuillage décoratif et résistant, des kalanchoés et autres plantes grasses comme le superbe Aeonium ‘Zwartkopf’, presque noir, des browallias, exacums, caladiums, hyppoestes, hibiscus ou tibouchina.

Mettre en valeur par des feuillages

Plutôt que de favoriser une masse de fleurs colorées, préférez un décor plus raffiné en incorporant quelques feuillages gris ou panachés à l’image des Helichrysum petiolatum, des Senecio vira-vira, du cinéraire maritime, de la plante-curry (encore un Helichrysum)…
Autre option, les feuillages pourpres de certains coleus, du basilic violet, des heucheras couleur chocolat…

Formes et volumes

Une composition dynamique comporte des végétaux dont les ports sont complémentaires. Ainsi, n’omettez pas d’installer des sujets à port retombant aux côtés des espèces bien dressées pour enrichir le volume. Éventuellement, faites appel à des petits arbustes conduits sur courte tige.
Faites contraster grandes et petites fleurs, feuillages légers et plus larges. Ne mélangez pas trop les couleurs et cantonnez-vous à trois ou quatre teintes associées en harmonie ou en contraste.

Philippe Ferret