Les végétaux ont plus d’un tour dans leur sac, ils ne nous ont d’ailleurs pas attendu pour se défendre contre les parasites, se soigner ou se nourrir les uns les autres. La fougère aigle, celle que l’on trouve dans toutes les forêts, est une de ces plantes multi-fonctions, aussi bien insecticide que fertilisante, également antifongique. Son purin est un concentré d’actifs utiles au jardinier !!

Purin de fougères

La fougère aigle

C’est la fougère aigle, Pteridium aquilinum, qui est utilisée ici, c’est à dire la fougère commune qui pousse dans nos forêts et s’y révèle même envahissante. Elle sera plutôt ramassée en automne, lorsque ses frondes sont sèches, pour un usage en tant que paillis, ou bien en été pour la réalisation de purin. Coupez les tiges à l’aide d’un couteau ou d’un sécateur, elles sont résistantes et les frondes pourraient vous entailler les mains.

La préparation du purin

Il vous faudra un kilo de feuilles pour 10 litres d’eau (de pluie de préférence, car non calcaire), que vous laisserez macérer dans un récipient en bois ou en plastique (pour éviter que le mélange s’oxyde) couvert une quinzaine de jours. Ce récipient doit être placé dans un endroit assez frais, et vous aurez à mélanger une fois par jour. Évitez les endroits trop près des lieux de vie, à cause de l’odeur !!
On voit que la fermentation est terminée lorsqu’il n’y a plus de bulles. Une fois prêt, il vous faudra le filtrer avant utilisation, et vous mettrez vos résidus au compost.
Vous le conserverez plusieurs semaines dans le récipient utilisé pour la macération ou mieux dans des bouteilles opaques (type bouteilles de lait) d’1 litre, dans les mêmes conditions (frais et obscur).

Le purin de fougère : préventif contre les parasites

Le purin de fougère crée un terrain défavorable à l’installation de quelques parasites des végétaux, mais aussi dans un but de prévention du fait de sa richesse en minéraux et en oligo-éléments : pucerons noirs et verts, puceron lanigère, cochenille, taupin de la pomme de terre, cochenilles à bouclier, araignées rouges.
Tous les 15 jours, pulvérisez ce purin, dilué à 5%, sur les feuilles de vos plantations sensibles. Pour éloigner le taupin, arrosez le sol là où vous allez installer vos pommes de terre, à 2 reprises avant la plantation.
Vous utiliserez ce purin dilué à 10% dans de l’eau, à pulvériser sur les végétaux sensibles aux attaques de pucerons ou de cochenilles. Vous pouvez renouveler l’application au besoin.
Les limaces et autres gastéropodes redoutent le formaldéhyde dégagé par ce purin, pulvérisez en au pied de vos plantes sensibles, mais sans excès.

Le purin de fougère : anti-fongique

Ce purin utilisé pur s’emploie contre les maladies cryptogamiques (rouille, oïdium), aussi bien en prévention qu’en curation. La fougère aigle possède en effet une action antifongique. Elle est particulièrement efficace en paillage sous des fraisiers qu’elle va protéger contre la pourriture grise.

Le purin de fougère : fertilisant

La fougère aigle est améliorante pour le sol, du fait de sa grande concentration en chaux qui va neutraliser un trop important taux d’acidité. Elle est aussi très riche en azote, en phosphore et en potasse. Le purin peut être utilisé pour fertiliser le pied des plantes en période de croissance.
La fougère pourra être incorporée dans le sol après qu’elle ait servi de paillis.

Quelques autres propriétés

  • Le purin de fougère est également un activateur de compost.
  • S’il vous reste des fougères, pas d’inquiétudes, elles sont parfaites pour pailler le sol efficacement, un paillage qui en plus est nocif pour les limaces lors de sa décomposition.
À savoir : La fougère mâle, Dryopteris filix mas a les mêmes propriétés, hormis l’action antifongique.