Les propriétés bénéfiques des orties sont mises à contribution avec ce purin, qui est très utile au jardin. Facile à préparer, il renforce les plantes, les stimule et les protège contre les parasites. Le sol en profite également, ainsi que votre compost, plus de raison de s’en passer !!

Purin d’ortie : un super engrais

Réaliser un purin d’ortie

Vous pouvez suivre 2 méthodes différentes pour la fabrication de votre purin, mais la dose est la même : 1 kilo de plantes pour 10 litres d’eau, de pluie de préférence. Placez le tout dans un récipient en bois, plastique ou inox. Pour plus de praticité, les feuilles seront mises dans un filet, cela évite la filtration qui peut être compliquée pour des gros volumes.
Pour le stockage, vous prendrez des bouteilles opaques, comme les bouteilles de lait.

  • Pour le purin : Votre mélange sera installé au frais, et selon la température la fermentation sera plus ou moins longue, en général entre 1 semaine et 15 jours. Vous remuerez votre préparation tous les jours, et celle-ci sera prête à être utilisée lorsqu’il n’y a plus de bulles.
  • Pour l’extrait fermenté (l’absence d’oxygène permet une réelle fermentation sans développement de bactéries) : équipez vous d’un récipient pourvu d’un robinet au fond et placez un couvercle hermétique contre la surface du liquide. Vous testerez tous les jours le niveau de fermentation en en versant un verre : la présence à la surface d’une mousse épaisse et stable signifie que la fermentation est toujours en cours. Celle-ci est terminée lorsque la mousse se résorbe rapidement. Mettez en bouteilles immédiatement. Pour la conservation de l’extrait fermenté, vous viderez l’air dans la bouteille que vous utilisez en la pressant, pour éviter l’oxydation.

Utiliser le purin d’ortie

Ses propriétés

Le purin d’ortie est particulièrement riche en azote, il est de ce fait un phytostimulant efficace qui favorise le développement des feuilles et des racines. La germination et le développement du système racinaire des jeunes plants est ainsi accélérée, ainsi que la reprise des végétaux transplantés.
Il contient également de nombreux minéraux et oligo-éléments, sous une forme directement assimilable par les plantes, permettant de réduire les carences et de lutter contre la chlorose.
Il est un éliciteur, c’est-à-dire qu’il est capable de stimuler les défenses organiques des végétaux à cause de certaines des substances qu’il contient. Plus résistantes, les plantes repousseront plus facilement les attaques.
En favorisant l’activité de tous les micro-organismes présents dans le sol, le purin d’ortie favorise également les échanges entre le sol et les plantes et accélère la décomposition des matières organiques.
Certains parasites peuvent voir leur cycle de reproduction perturbé par la modification de leur environnement.

Comment s’en servir ?

En dilution, vous le mélangerez à de l’eau de pluie, à raison de 5% en pulvérisation et 10% pour les arrosages.
Évitez par contre d’en apporter aux plantes en période de fructification, cessez dès que les fleurs se forment pour privilégier le purin de consoude. Vous aurez plus de résultats en mélangeant les 2 purins, à ⅔ d’ortie pour ⅓ de consoude en période de croissance des végétaux, puis en inversant les proportions à l’apparition de la floraison.
Réalisez vos pulvérisations le matin ou le soir, et pensez à arroser vos plantes avant l’application.

La fréquence d’utilisation est de 2 à 3 fois dans le mois pour les 2 modes d’utilisation.

  • En prévention contre le mildiou, par contre une fois que le champignon est présent préférez utiliser les décoctions.
  • En traitement préventif de fond par pulvérisation.
  • Comme répulsif contre les parasites, en prévention : si vous pulvérisez des plantes attaquées par les pucerons, vous nourrirez ces derniers.
  • En stimulant pour la croissance de vos plantes.
  • Lors des semis, laissez tremper vos graines ½ heure dans du purin pur avant de les mettre en terre.
  • En traitement stimulant pour les arbres fruitiers, après la récolte et au printemps
  • En stimulant pour les jeunes plants : attendre qu’ils aient 15 jours pour pulvériser ou arroser, vous pourriez les brûler.
  • En accélérateur de compost.
Mettez dans votre compost les résidus de la filtration du purin.