Fiche conseil

Le froid, la neige, l'humidité... sont autant de dangers pour la santé de nos chiens. Sachez les prévenir pour bien vivre l'hiver avec votre chien.

Les 6 dangers de l'hiver pour votre chien :

1- le froid

Ne surestimez pas la résistance au froid de votre chien. A part dans le cas de chiens venus du froid, comme le Husky, le Malamute, les chiens de montagne et dans le cas de chiens de chasse ou pratiquement des sports extérieurs comme l'agility, votre chien n'aura pas une grande résistance au froid s'il vit beaucoup en intérieur. Faites particulièrement attention aux chiens à poils ras, aux petites races, aux jeunes chiots et aux chiens âgés, aux chiens trop maigres et ceux en surpoids, bien plus sensibles au froid.

Pour le protéger du froid : habillez-le d'un manteau et de chaussons, et écourtez les promenades quitte à les multiplier. Pour prévenir les gerçures dus à la neige, appliquez un baume gras sur les coussinets, ainsi que sur la truffe et le bout des oreilles, les extrémités étant les zones plus touchées par le froid.

NB : diminuez le nombre de bains, afin que la peau de votre chien garde son sébum protecteur contre le froid.

2- l'humidité

Elle rend votre chien moins résistant au froid et augment le risque de maladie. Séchez le poil de votre chien après une promenade, et changez les couvertures de sa niche régulièrement.

3- la neige

Il risque des problèmes digestifs s'il en ingère trop : diarrhées et vomissements. Ne le laissez pas en avaler. Faites également attention à la neige qui s'accroche aux pattes et forment des boules de glace entre les orteils et les coussinets : essuyez bien les pattes de votre compagnon au retour de promenade. Coupez court les poils des pattes pour limiter leur apparition.

4- les dégivrants

Ce sont pour la plupart des produits toxiques pour le chien. Ne le laissez pas les lécher et rincez ses pattes après avoir marché sur un trottoir ou une route dégivrée, car le sel de déneigement est irritant sur la peau. Coupez court les poils des pattes pour mieux rincer les pattes.
L'antigel a un goût agréable pour le chien, toutefois il est toxique ! Surveillez-le.

5- la diminution des promenades

Prenez votre courage à deux mains, et bravez le froid, la neige et la nuit pour promener votre compagnon préféré, et même si ce dernier rechigne ! C'est aussi important pour sa santé physique que pour son moral ! Ne négligez pas non plus les séances de jeu ! Pensez à la laisse et au collier réfléchissant pour assurer votre sécurité la nuit.

6- la prise de poids

Par manque d'exercice, le chien risque l’embonpoint, n'augmentez pas la ration d'un chien inactif. A l'inverse, augmentez celle d'un chien très sportif, chien de chasse ou pratiquant l'agility. Au besoin, le vétérinaire pourra également lui prescrire des compléments alimentaires, riches en vitamines. Ne négligez pas l'échauffement des chiens sportifs pour éviter claquage, entorse...