Certaines plantes, comme les exotiques, les plantes méditerranéennes, et autres plantes gélives doivent être protégées en hiver. Plusieurs méthodes sont possibles, en fonction des plantes, si elles sont en pot ou en pleine terre.

Protections hivernales

Les paillis

Les meilleurs matériaux sont la fougère sèche et le BRF, la paille, les aiguilles de pin (pour les plantes acidophiles), les feuilles mortes, forment un matelas isolant, mais cependant aéré (comme nos gros pulls de laine à grosses mailles), efficace tout en évitant les risques de pourriture.

Les vidéos des experts
Réaliser un paillis

Les protections pour arbustes

Vous pouvez entourer leur tronc avec un paillasson bien épais, par de la paille maintenue par un grillage. Un voile d’hivernage autour des parties aériennes, souvent plus fragiles, est également recommandé.

Les protections pour arbres

Les palmiers, bananiers, oliviers et autres arbres de pays chauds ont besoin d’être totalement protégés dès -5°, voire au-dessus en fonction des espèces. Pour les palmiers, relevez le feuillage pour protéger le cœur de l’arbre qui est le plus sensible au froid. Pour tous, un tour de paille, de brande de bruyère et un voile d’hivernage sont nécessaires, plus un paillis au sol.

Les plantes en pot

Rapprochez les d’un mur ou d’une haie, bien groupées, à l’abri des vents froids, et surélevez les pots pour que le froid du sol ne se transmette pas à la terre. Vous pouvez envelopper les pots dans du plastique à bulle, placer un paillage sur la terre et envelopper le tout dans un voile d’hivernage, ou plusieurs épaisseur selon les températures.

Pensez à aérer les plantes dès le moindre redoux.