Prendre soin des bonsaïs en hiver

Les bonsaïs d'extérieur ont besoin du froid hivernal pour endurcir leurs branches, et former du bois. Toutefois, cultivés en pot, les bonsaïs sont plus fragiles, car leurs racines sont moins protégées du froid que les plantes cultivées en pleine terre. Suivez nos conseils en vidéo pour faire passer à vos bonsaïs d'extérieur un hiver sans souci.

Les bonsaïs d'extérieur (orme, pin, chêne...) peuvent et doivent passer l’hiver dehors. En intérieur, ces bonsaïs ne supporteraient pas la chaleur et la sécheresse ambiante.

Seuls les bonsaïs d'intérieur comme Serissa, Ficus, Carmona, Sageretia... qui sont des espèces tropicales ou exotiques passent l'hiver au chaud dans la maison. Il faudra alors bien veiller à ce qu'ils ne manquent pas d'eau, et à ce que l'humidité ambiante soit suffisante (coupelle d'eau à leur pied).

Comment protéger son bonsaï d'extérieur du froid de l'hiver ?

Les vidéos des experts
Protéger son bonsaï en hiver

Commencez dès l’automne : inclinez légèrement les pots avec une cale pour forcer l’écoulement de l’eau de pluie, fréquente en cette saison. Ôtez les soucoupes, qui accumulent l’eau au niveau des racines si elles ne sont pas vidées régulièrement.
Protégez au mieux les bonsaïs de la pluie, sous un préau par exemple. Vous éviterez ainsi que la terre du pot ne se gorge d’eau.

Il est important que durant les périodes de gel, le substrat ne soit pas trop humide, au risque de former des cristaux qui blesseraient les racines.

L’hiver est arrivé. Remplissez une cagette en bois d’un paillis isolant, type paille, papier journal, plastique à bulles. Placez-y le pot du bonsaï, et assurez que le paillis recouvre entièrement le pot, jusqu’au ras du tronc. La partie aérienne toujours à l’air libre pour bénéficier de la lumière et de l’eau de pluie.

Si le froid s’annonce mordant, recouvrez la partie aérienne d’un voile d’hivernage ou de plastique à bulles.
Ouvrez cette protection au moindre redoux, à la moindre journée ensoleillée.