Fiche conseil

Les plantes grimpantes doivent être sélectionnées et plantées en fonction du rendu de leur développement. En effet une plante grimpante comme la une vigne vierge va couvrir toute une façade alors qu'une clématite sera l'élément décoratif qui mettra en valeur un colombage.

Où planter vos plantes grimpantes ?

Toutes les plantes grimpantes ne sont pas capables de s'agripper toutes seules sur un support. Certaines sont obligées de se faire aider, tels les rosiers grimpants (grâce à des attaches) tandis que d'autres (ex : la glycine) s'accrochent avec une telle vigueur qu'elles en déforment leur support! Alors attention à votre choix de plante grimpante mais aussi à celui de votre support (mur, pergolas, tonnelles, pylône, portique, tronc d'arbre...)

Quand planter vos plantes grimpantes ?

Les plantes grimpantes sont vendues en conteneur ; ainsi vous pouvez effectuer votre plantation tout au long de l'année sauf en période de gel. Elles reprendront uniquement si vous leur fournissez un arrosage régulier. Toutefois, nous vous conseillons de les planter plutôt de septembre à avril.

Comment planter vos plantes grimpantes ?

Ouvrez un trou à coté du support sur lequel la plante grimpante va s'agripper. Sa dimension est en fonction de la taille du conteneur, mais toujours plus grand que ce dernier. Décompactez le fond du trou. Retirez la plante de son conteneur et plongez la motte dans l'eau afin de la réhydrater, et ce jusqu'à ce qu'elle ne fasse plus de bulle. Si les racines forment un chignon, démêlez-les délicatement de manière à faciliter l'enracinement.

Comblez avec de la terre afin que le haut de la motte soit un niveau du sol - Crédit photo Colour your life

Positionnez la motte légèrement inclinée. Rebouchez le trou, formez une cuvette et arrosez. Paillez la surface du trou de plantation avec une couche de 5 à 10 cm d'épaisseur de tonte de gazon ou de paille. Le paillage évite au sol de se compacter trop vite et maintient l'humidité en limitant l'évaporation.

Choix des variétés de grimpantes

La gamme de choix des plantes grimpantes est très large. Caduques ou persistantes, recherchées pour leurs floraisons (ex : clématites), leurs fructifications (ex : souris végétales ou kiwi), leurs couleurs automnales (ex : vigne vierge), leurs parfums (ex : chèvrefeuille)... Vous avez également le choix entre les plantes grimpantes "ligneuses" (ex : bignone, glycine, chèvrefeuille...) et les plantes grimpantes "herbacées" (ex : ipomée, pois de senteur, Suzanne aux yeux noirs, capucine, coloquinte) que vous sèmerez chaque année en serre avant de les repiquer dans votre jardin.

Le choix des variétés se fait également en fonction de l'orientation. Au nord, l'aristoloche, l'hortensia grimpant ou le jasmin d'hiver seront à leur place. Au sud, l'actinidia, le solanum ou encore l'ipomée y seront plus au chaud. A l'est, plantez du chèvrefeuille, du houblon doré ou de la vigne vierge. Enfin à l'ouest, bignones, rosiers grimpants ou glycines seront au rendez-vous.

Placez la plante grimpante, un peu penchée contre le treillis - Crédit photo Colour your life

Entretien des plantes grimpantes

Facile, réduit, il se limite à un simple nettoyage et à une taille légère des rameaux en automne. Quelques plantes grimpantes, comme les glycines, nécessitent des tailles pluri-annuelles.

Retenez ces deux règles simples :
1 -Une plante à floraison printanière se taille juste après la floraison. Ne taillez pas en hiver, vous risqueriez de supprimer la floraison de l'année.
2 -Une plante à floraison estivale se taille quant à elle en hiver pour favoriser la prochaine floraison.

J'aime !