Fiche conseil

Le compagnonnage est une ancienne méthode de culture pratiquée par des générations de jardiniers avant la mise au point des pesticides chimiques. C'est simplement fournir le meilleur environnement possible pour la culture des légumes et des fleurs en choisissant judicieusement leur voisinage.
Ainsi, les jardiniers ont découvert que certaines plantes éloignent des insectes spécifiques et des mauvaises herbes autour d'elles. Certaines lorsqu'elles sont voisines, peuvent exercer une influence favorable ou défavorable les unes sur les autres.

Les avantages des plantes compagnes

Il existe divers modes d’action des plantes compagnes : elles peuvent soit favoriser la croissance des voisines, soit les inhiber, soit attirer les insectes, et donc, les éloigner d’autres cibles, ou encore tout simplement éloigner les nuisibles.

Des exemples d’associations :

Les plantes qui éloignent les insectes :

- Les carottes, par leur odeur, font fuir la mouche de l'oignon (Hylema antiqua) et la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella), à semer donc entre les rangs. Par contre, pour éloigner la mouche de la carotte (Psila rosae), mieux vaut ajouter du marc de café au terreau avant de semer !
- Sauge, romarin, thym, moutarde, persil, trèfle, céleri et tomates éloignent la piéride du chou (papillon), les limaces et les escargots. Mais n'oubliez-pas que c'est la seconde génération de ce papillon qui fait des dégâts... Inutile de se précipiter sur son pulvérisateur aux premiers vols de ces papillons !
- Le myosotis est un excellent compagnon pour les cultures de framboisiers. Son odeur permet d’éviter la prolifération du ver du framboisier.
- L'hysope évite aux choux les pontes des mouches blanches.
- La menthe verte ou poivrée va éloigner les pucerons noirs des rosiers.
- Plantez du fenouil à proximité des salades pour les protéger des attaques de limaces! Celui-ci dégage une odeur que ne supportent pas les limaces...
- La lavande déplaît aux fourmis, limaces et escargots et protège les roses contre les pucerons.
- L’absinthe ou armoise déplaît à beaucoup d’insectes. On la plante traditionnellement près des groseilliers pour protéger ceux-ci des parasites.

D’autres plantes servent d'appâts ou de leurres aux insectes :
- La moutarde attire le papillon blanc des choux.
- Les choux gras attirent les mineuses.
- Les aubergines attirent les doryphores.
- Les capucines attirent les pucerons.

 

Ces plantes doivent se trouver à une certaine distance du potager pour en éloigner ou distraire les insectes, s'ils sont trop près du potager, ils vont avoir l'effet contraire d'y attirer les insectes.
De plus, les associations fleurs-légumes attirent les abeilles et les bourdons (insectes pollinisateurs), ce qui favorise la fructification des fruits et légumes.
En résumé, les aromatiques sont de précieuses plantes compagnes, n’hésitez pas à en planter aux quatre coins du potager. Associez-les vivaces avec les fruitiers et les arbustes à petits fruits. Leurs résistances aux maladies et aux parasites en font des plantes rêvées pour l’éco-jardinier. Par leurs odeurs, elles camouflent celles de leurs compagnes de culture.

J'aime !