Le rosier grimpant habille joliment un arbre mort, et se marie délicieusement avec le feuillage d'un arbre vivant. Suivez quelques précautions lors de son installation afin que le rosier grimpant puisse se développer au pied d'un arbre sans craindre la concurrence de ses racines.

Sur quel arbre faire grimper un rosier ?

Les rosiers grimpants se plairont sur tout arbre mort tant que son tronc est suffisamment gros. Pour ce qui est des arbres vivants, évitez les jeunes sujets qui ont encore besoin de se forcir pour ne pas craindre l’étreinte d’un rosier grimpant trop vigoureux. L’idéal est de choisir un arbre qui est déjà âgé de plusieurs années.

L’arbre doit bénéficier d’une bonne exposition au soleil, à l’abri des vents trop violents.

Quand planter un rosier grimpant au pied d’un arbre ?

Préférez l’automne, où le temps est à la pluie et aidera mieux à la reprise du rosier.

Comment planter un rosier grimpant au pied d’un arbre ?

- Creusez un trou de plantation à 40 cm de l’arbre, entre 2 grosses racines. Coupez les petites racines de l’arbre au sécateur pour donner de la place au rosier ;
- Le sol étant appauvri par les racines faites un bon apport de compost au fond du trou ;
- Enfermez la motte à planter dans un carton (propre, sans adhésif et sans encre). Il protégera les racines du rosier de la concurrence des racines de l’arbre, durant un temps, qui sera mis à profit par le rosier pour s’installer ;
- Placez le tout dans le trou en inclinant la motte du rosier vers le tronc, les racines dirigées à l’opposé de l’arbre ;
- Complétez le trou de plantation avec un mélange de compost et de terre de jardin ;
- Tassez au pied puis arrosez généreusement ;
- Tuteurez les tiges en attendant que celles-ci se fixent autour du tronc.