Fiche conseil

Suivez nos conseils en vidéo sur la plantation des artichauts. La partie comestible des artichauts est le gros capitule qui se développe au sommet de la tige, en fait une fleur avant son épanouissement.

L'artichaut, Cynara scolymus, est une plante vivace, probablement dérivé du cardon, à la tige robuste, portant de grandes feuilles grisâtres retombantes cotonneuses et au dessous blanchâtre. Au sommet de ses tiges, de gros capitules se développent, ils sont la partie comestible de l'artichaut, avant qu'ils ne s'épanouissent en fleurs bleu violacé. Laissées sur la plante, elles produiront des graines dont les oiseaux sont très friands.

C'est la base des bractée et le réceptacle, charnus et tendres, qui sont consommés soit crus soit cuits. Les jeunes têtes sont plus appréciées crues en vinaigrette, tandis que les têtes plus développées sont cuites.
L'artichaut est riche en vitamines B et C, en sels minéraux. Il contient notamment de l'inuline, un sucre assimilable par les diabétiques.

La fleur d'artichaut

Choisir les variétés d'artichauts

L'artichaut se décline en quelques variétés seulement, qui se distinguent par leur forme, leur couleur... Toutefois, ne cultivez dans votre potager que la variété correspondante à votre région ou climat.

- Artichaut ‘Gros camus de Bretagne’ : l’un des plus productifs, mais assez frileux. Très cultivé dans l’Ouest, et réussi aussi jusqu’en Île-de-France ;
- Artichaut 'Gros vert de Laon' : gros capitule à fond charnu. Le plus résistant au froid.
- Artichaut Violet de Provence’ : petite fleur verte, se consomme crue. Variété du Midi.

Planter les artichauts

Dans quel sol et sous quelle exposition planter les artichauts ?

L'artichaut réclame une place bien exposée au soleil, mais dont la terre reste fraîche en été. Le sol doit être léger, profond, bien drainé et riche en humus, l'idéal étant d'avoir préparer la terre l'automne précédant la plantation. Bêchez en profondeur pour ameublir le sol, et incorporer au passage du fumier ou du compost bien décomposé.
N.B. : Très résistant aux embruns, il se cultive très bien dans les régions du littoral atlantique. Rustique dans une bonne partie de la France, il a besoin d'être protégé en hiver par un buttage et un épais paillage.

Quand et comment planter les artichauts ?

Dès la mi-mars, mettez en place les œilletons, c'est-à-dire des rejets à la souche, avec bourgeons et radicelles. Séparez-les d'un mètre en tous sens. Formez une cuvette et arrosez copieusement.
N.B. : dans le Midi, vous pouvez aussi planter en août.

Suivez nos conseils en vidéo sur la plantation des artichauts

L’artichaut, originaire du bassin méditerranéen, est arrivé en Europe au XVe siècle, Catherine de Médicis l’aurait fait venir en France car elle l'appréciait particulièrement. L'artichaut est aussi bien la plante que la fleur que l’on mange. Ce légume se multiplie dans la nature par dispersion de ses graines. Les petits plants d'artichauts qui en sont issus, sont fragiles, ne passeront peut-être pas l’hiver et mettront du temps avant de produire des fleurs à consommer (pas avant 1 an).

On peut prélever sur des plants déjà existants des œilletons, des rejets qui se développent sur le pourtour de la plante mère. Effectuez l'opération avec un couteau bien tranchant : glissez la lame le long du plant mère et tranchez pour avoir le maximum de racines. Habillez le rejet, c'est-à-dire coupez une partie du feuillage pour limiter l’évapo-transpiration. Repiquez-le dans un pot, et prenez-en soin jusqu’à ce que ces racines se développent et que le plant puisse rejoindre le jardin. Cette opération s'appelle l’œilletonnage et permet d'avoir des plants d’artichaut qui vont produire dès la première année.
Pour une production plus rapide et plus simple, optez pour des plants bien développés du commerce. Il existe deux grands types de variétés d’artichaut : les violets (variétés de Bretagne) et les blancs (‘Gros vert de Soisson’ et variétés de Provence).
L'artichaut étant aussi un plante assez décorative, placez la dans le potager à un endroit visible été comme hiver. Respectez un écartement d’1m à 1,50m entre les plants, ils atteindront aussi 1,50m en hauteur. Plantez dans un sol richement amendé en compost, et bien travaillé. Apportez deux bonnes pelletés de compost dans le trou de plantation, et durant les prochaines années, un nouvel apport de compost à chaque automne, la plante étant très gourmande.
Sortez le plant de son pot, et démêlez le chignon au besoin. Installez la motte dans le trou, ramenez la terre autour et formez une cuvette pour l’arrosage. Le premier doit être copieux.
Quand l'hiver arrive, rabattez de moitié le feuillage, buttez le plant et paillez son pied pour le protéger des frimas et du gel. Refaites des plantations d'artichauts au bout de 4 ans, car la plante ne produit généreusement que durant ces 4 premières années.

Rotation des cultures : évitez toute nouvelle culture d'artichaut au même emplacement durant 4 à 5 ans. C'est le meilleur moyen de prévenir les maladies et les carences. Pour en savoir plus, lisez notre fiche conseils sur la rotation des cultures.

J'aime !