Fiche conseil

Le topinambour a un goût d'artichaut. Son proche cousin l'hélianthis est plus facile à digérer pour les estomacs non habitués au topinambour. Sa culture est facile : suivez nos conseils en vidéo.

Le topinambour, Hélianthus tuberosus est un légume ancien dont la simple évocation rappelle les temps de guerre. Pourtant, nombreux sont ceux qui n'en ayant jamais mangé ont une mauvaise image du topinambour. Pourtant, essayez le topinambour, c'est l'adopter son goût est unique, ses effets sur le corps sont nombreux et bénéfiques ! On commence à le trouver assez facilement dans les commerces, mais il reste cher. Qui plus est , ce légume se conserve très peu à l’air libre, une fois sorti de terre il perd la plus grande partie de ses qualités. En quelques jours, il est tout ratatiné. C'est une bonne raison de le cultiver dans son jardin!

Suivez nos conseils en vidéo sur la culture du topinambour et de l'hélianthi

Du reste sa culture est des plus faciles ! Plantez-le dans un sol profond et richement amendé à l’automne ou au printemps si l’hiver a été pluvieux. Les plants de topinambour se mettent en terre au mois de mars, à une profondeur de 10-15cm. Respectez un écartement de 20-30cm entre les plants et les rangs.
Le topinambour a un fort développement aérien, ses cannes peuvent atteindre 2 à 2m50 de haut. D'où le fort ombrage qu'elles peuvent générer au potager, tournez-le en avantage en utilisant le topinambour comme cache misère, brise vent, brise vue, pour masquer ou au contraire mettre en valeur...

Il existe plusieurs variétés de topinambour, qui sont des améliorations de la variété type toute biscornue : rond, fuselé, violet ou rose pour les plus connues.

La récolte s'effectue à la fourche bêche en hiver au fur et à mesure des besoins. Si de grands froids sont à craindre, recouvrez d’un paillage pour continuer à récolter même si le sol autour à geler.

Attention aux mulots : la récolte plus ou moins généreuse selon l’attaque.

En cuisine, passez les topinambours à l’eau bouillante avant de les éplucher, accommodez-les ensuite à votre envie. Le topinambour rappelle par son goût l'artichaut. Malheureusement, notre organisme ne le digère pas très bien, à moins d’y être habitué. Pour résoudre ce problème, ajoutez du bicarbonate alimentaire à l’eau de cuisson. Vous pouvez aussi cultiver son proche cousin : l'hélianthi ou hélianthe scrofuleux. Il est de la même famille que le topinambour, en a les mêmes caractéristiques de culture, mais sans les glucides complexes qui rendent le topinambour difficile à digérer.

J'aime !