Fiche conseil

Plante succulente que l’on peut rencontrer partout dans la nature, le sedum diffère tant selon ses espèces qu’il peut ressembler à un buisson comme à une rampante de rocaille. Cette diversité fait du sedum une plante très polyvalente, en plus d’être de culture et de multiplication très simples.

Où planter le sedum

Très résistant, le sedum se plait au soleil et supporte les chaleurs excessives, mais aussi les grands froids, la sécheresse, certains d’entre eux apprécient aussi la mi-ombre. À partir du moment où le sol est pauvre et bien drainé, vous pouvez installer le sedum aussi bien en plaine qu’en montagne ou au bord de la mer. Ses espèces et variétés étant très nombreuses, il est difficile de ne pas en trouver plusieurs qui s’adapteront aux conditions que vous leur offrirez !

Le sedum a en général besoin d’ensoleillement et d’un terrain bien drainé. L’emplacement doit lui procurer une bonne luminosité même en hiver.

Quand planter le sedum

La plantation du sedum peut se faire au printemps et en automne.

Comment planter le sedum

Pour les sedums hauts achetés en conteneurs, respectez le niveau du collet, et une distance de plantation de 50 cm entre deux plants. Placez le sedum au milieu de son trou de plantation dans une terre préalablement préparée à sa convenance, rebouchez le trou, tassez au pied puis arrosez.

Comment planter le sedum en pot

S’il est cultivé en pot, l’important sera un contenant pourvu d’une bonne couche de drainage et placé au soleil. Mélangez une moitié de terre du jardin avec un quart de sable ou de gravier (ou autre matière drainante) et un quart de terreau de plantation ou universel. Mettez dans le pot les deux tiers de ce mélange et installez vos plants après avoir humidifié leur motte, puis ajoutez-y le dernier tiers de substrat avant de tasser et un petit arrosage.

Conseils de paysagiste : comment utiliser le sedum au jardin ?

- Dans une rocaille : demandant très peu de substrat pour vivre, le sedum s’installe dans n’importe quel creux
- En pot ou jardinière : jouez avec divers types de sedums, des rosaces, des dressés, des retombants, pour créer un paysage miniature offrant une multitude de formes et de couleurs.
- Sur un toit végétalisé pour une isolation thermique.
- En tant que couvre-sol pour les espèces rampantes. Ils peuvent servir de paillage pour des arbustes ou autres plantes. Ayant très peu de besoins, ils n’entrent pas en concurrence avec les autres végétaux.
- En bordure de massifs.

On associe avec plaisir le sedum spectabile ainsi que les autres grands sedums avec les heuchères au feuilles pourpres, les graminées, les armoises. Les sedums à port rampant, eux, accompagnent les joubarbes ou bien le thym laineux et les campanules des murs.

Comment multiplier le sedum ?

Le sedum se multiplie souvent seul, par semis spontané. Si vous repérez ces semis, déterrez ces petits plans délicatement pour les replanter à l’emplacement de votre choix.

Quand diviser le sedum ?

La division de touffe du sedum s’opère à la fin de l’hiver. Selon la taille du pied vous pouvez le diviser en 2 ou 3 pieds indépendants.

Comment bouturer le sedum ?

Le bouturage du sedum est très simple : il suffit de prélever des bouts de tige ou des belles feuilles et de les faire sécher deux jours pour qu’ils cicatrisent. Posez les ensuite sur un substrat, plutôt sableux, et ils prendront racine sans même être enterrés ! Pour que les plaies de la plante mère cicatrisent facilement, n’arrosez pas la plante pendant une semaine. Ne placez pas tout de suite vos petits plants au soleil, une ombre légère est préférable.

Comment semer les graines de sedum ?

Le semis, quant à lui, doit s’effectuer dans de bonnes conditions. C’est à la fin du printemps, lorsque le gel ne menace plus et que le soleil réchauffe la terre sans trop que la levée sera la plus facile. En été il faudra placer les semis à l’ombre et les arroser. Les graines étant très fines, préparez une terre affinée, sans mottes, et mélangez les avec du sable. Il n’est pas nécessaire de les enterrer, les plomber en tassant la terre suffit. Des arrosages en pluie fine facilitent la germination, et doivent cesser dès la levée.

Il est conseillé de diviser les pieds de sedum régulièrement, environ tous les 4 ans, pour maintenir une croissance vigoureuse.