La plantation du grenadier en pleine terre est réservée au pourtour méditerranéen. Car le grenadier aime les étés bien chauds, longs et secs. Facile de culture, le grenadier n’exige qu’un emplacement chaud, il ne craint pas la sécheresse.

Quand planter le grenadier ?

Le grenadier se plante toute l’année. Toutefois, préférez le début du printemps si vos hivers sont rudes.

Le grenadier est disponible en racines nues en automne : plantez-le dès réception ou mettez-le en jauge pour le planter plus tard en hiver, en évitant les périodes de gel.

Où planter le grenadier ?

Exposition

Un emplacement ensoleillé, à l’abri des vents froids lui convient parfaitement. En hiver, un petit refroidissement est nécessaire pour induire la fructification des grenadiers à fruits.

Climat

Le grenadier se plait dans les zones tempérées chaudes, comme l’olivier, le figuier et l’amandier.

Sol

Le grenadier apprécie tout sol profond, bien drainé. Pour vous assurer ce bon drainage ou si votre sol est inondé en hiver, prévoyez une couche de gravier au fond du trou de plantation.
Le grenadier tolère les terres calcaires, argileuses, pauvres et même sèches.
Enrichissez la terre de culture à la plantation en apportant du fumier ou du compost bien mûr.

Comment planter le grenadier ?

Pour les grenadiers en conteneur ou pot, creusez un trou pour la plantation 2 plus volumineux que la motte à enterrer. Faites un apport de compost ou fumier à la terre du jardin, placez le sujet au centre du trou et comblez avec le mélange de terre. Tassez bien au pied et formez une cuvette d’arrosage. Arrosez généreusement pour l’aider à s’installer.

Utilisation du grenadier au jardin

Le grenadier est du plus bel effet en isolé sur la pelouse, ou mis en scène dans un massif, une haie libre… Comptez 5m libre en tout sens pour l’épanouissement de sa ramure.

Variétés de grenadier

Le grenadier, Punica granatum, se décline en variété à fruits ou à fleur

Grenadier à fruits Grenadier à fleurs
Grenadier à fruits Grenadier à fleurs