Fiche conseil

Bel arbre ornemental tout autant que fruitier prolifique, le figuier a tout pour plaire et ses facultés d’adaptation permettent à tous d’en profiter. Une fois installé, il vous régalera le goût et les yeux durant des générations puisqu’il peut vivre 300 ans !

Quand planter le figuier ?

Dans les régions de la moitié nord de la France, attendez la fin des grosses gelées, au mois de mars ou avril, pour planter votre figuier. Dans le sud, vous pouvez par contre le faire en automne.

Où planter le figuier ?

Le figuier a une prédilection pour les sols calcaires et très bien drainés, cela dit c’est un arbre très peu exigeant, qui s’adapte à des sols caillouteux et pauvres et même à des sols compacts. Cette faculté d’adaptation se retrouve aussi dans l’exposition : ses origines méditerranéennes expliquent son goût pour les expositions chaudes et ensoleillées, mais il pourra être installé à mi-ombre, il craindra plus un fort vent.
Dans les régions du Nord de la France, choisissez lui un endroit protégé, contre un mur exposé au sud qui réverbérera de la chaleur, en effet, en deçà de -10° à -15° (selon les variétés), les parties aériennes du figuier risquent d’être atteintes.
Un paillis épais au sol protégera son jeune système racinaire du froid.

Comment planter le figuier ?

Planter un figuier en racines nues

Un arbre acheté racines nues sera planté aussitôt sur place, mais si cela n’est pas possible, installez-le en jauge pour ne pas que les racines ne sèchent : un grand bac contenant de la terre ou du sable humide les protègera du contact avec l’air, il pourra ainsi patienter plusieurs jours.
Avant la plantation, pralinez les racines de votre figuier, que vous aurez préalablement rafraîchies, en les trempant quelques heures dans un mélange de terre, de fumier ou de terreau et d’eau.
Préparer un trou de 50 cm en tous sens, voire 80 cm dans le cas d’un sol très lourd, griffez les parois et surtout le fond. Installez l’arbre en étalant les racines au fond, le collet doit être au niveau du sol. Remplissez le trou avec votre terre du jardin, mélangée à du terreau et à du sable, si elle trop compacte. Tassez bien avant de creuser une large cuvette autour du tronc et arrosez copieusement. Vous pouvez épandre un peu de compost très décomposé à la surface.
Si la plantation, a été réalisée en hiver, buttez le pied du figuier et protégez le par un voile d’hivernage lorsque les premières gelées se déclarent.

Planter un figuier en pot

Votre trou de plantation doit faire à peu près 5 fois le volume de la motte, comptez plutôt 6 à 7 fois dans le cas d’une terre compacte. Une fois le trou creusé, griffez ses parois pour permettre aux racines de se développer plus facilement.
Placez la motte dans un seau d’eau jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles remontant à la surface, après quoi vous l’installerez dans le trou en laissant le collet juste affleurer la surface. Remettez votre terre dans le trou, telle quelle si elle est adaptée, sinon en lui ajoutant terreau et/ou sable selon sa composition. Une couche de compost bien décomposé étalée en surface enrichira le sol au fur et à mesure de son infiltration, à moins d’en avoir mis au fond du trou, recouvert par votre mélange de terre.
Vous pouvez installer votre figuier en pot. Dans ce cas, choisissez un contenant à peine plus grand que le conteneur dans lequel vous avez acheté votre jeune arbre, que vous comblerez avec un terreau de rempotage ou un mélange maison bien drainant à base de terre de jardin.

Conseils de paysagiste : utilisations du figuier ?

Le charme de cet arbre lui offre une place importante dans les jardins. Il peut être laissé libre de pousser comme il l’entend, c’est à dire souvent en cépée, le tailler de façon à ce qu’il fasse un tronc unique, le palisser contre un mur, très plastique il s’adaptera à vos envies. Vous pouvez de ce fait l’installer où bon vous semble. En isolé, vous pourrez choisir un figuier de plus grande dimension qui pourra déployer son envergure dans un grand jardin.
Il s’associera tout naturellement avec des plantes méditerranéennes ou exotiques, mais il affichera une grande souplesse pour les végétaux, nombreux, qui peuvent lui tenir compagnie !
Pour une culture en pot sur une terrasse, vous lui choisirez un contenant adapté, plutôt large. Il mérite un matériau noble, bois ou terre, et simple pour mettre en avant sa silhouette si caractéristique.

Les meilleures variétés de figuier

Figuier 'Bellone' Figuier 'Grise de Tarascon' Figuier 'Brown Turkey' Figuier 'Brunswick'
Figuier 'Bellone' Figuier 'Grise de Tarascon' Figuier 'Brown Turkey' Figuier 'Brunswick'
Fruits goûteux, sucrés et denses. Arbre très productif, récolte en août. Fruits juteux et charnus. Deux récoltes par an. Fruits rouges rafraîchissants et parfumés. Arbre productif et autofertile. Fruits de grosse taille à chair rouge. Produit deux récoltes par an et est autofertile.