Fiche conseil

L'ail des ours est un ail sauvage qui pousse dans les sous-bois. Les ours en consommeraient à leur sortie d'hibernation. Et ils auraient tort de s'en priver : cet ail élimine efficacement un grand nombre des toxines accumulées dans notre organisme durant l'hiver. Tout est consommable dans l'ail des ours : ses feuilles, ses fleurs, ses graines, son bulbe ! Il est très facile de culture : suivez nos conseils en vidéo.

L'ail des ours est une belle plante décorative. Autrefois, on ne la trouvait pas dans les jardins, elle était ramassée en forêt. Elle est appelé ail des ours car les ours en consommeraient à leur sortie d'hibernation.
L'ail des ours serait aussi une protection pour les femmes enceintes qui en mangent. En effet, l'ail des ours est efficace pour éliminer un grand nombre de toxines à la fin de l’hiver.

Suivez nos conseils en vidéo sur la culture de l'ail des ours

Pour le cultiver, nul besoin d'une grande surface, 1m² suffit largement pour les besoins d’une petite famille. Préférez la plantation d'un bulbe à celui du semis, plus laborieux. Choisissez une situation ombragée comme en sous-bois, l'ail des ours réclament une atmosphère fraiche, humide, et un sol riche. Faites au besoin un gros apport de compost juste avant la plantation.
Creusez un trou, mettez le plan en terre. Laissez-le s'installer durant la première année. La deuxième année, vous pourrez procéder aux premières récoltes de feuilles pour le plaisir. A partir de la 3e année, les récoltes deviennent généreuses, le plant va s’étendre et devra être maitriser, prélevez ceux qui sont en surnombre.

De l'ail des ours, on peut manger les fleurs, les jeunes graines qui se forment, les bulbes, et surtout les feuilles.
Consommez-les en frais de mars à juin selon les régions. Conservez-les au frigo quelques jours de plus. Pour en garder jusqu'en hiver, congelez les feuilles à l’automne (comme le basilic) ou stérilisez-les (comme l’oseille).

Attention ! Ne confondez pas son feuillage avec celui du muguet ou celui du colchique extrêmement toxique. Pour ne pas vous tromper, sentez la feuille : cassez-la, si elle sent l’ail, c'est bien l’ail des ours !

J'aime !