Fiche conseil

La myrtille est un gros fruits bleu noir, en grappes, riche en vitamine et en sels minéraux. Pour une récolte estivale, le myrtillier se plante d'octobre à mars en sol très acide. C'est un arbre qui demande peu de soins, et qui est peu sujet aux maladies, du moment que ces exigences de cultures sont respectées. Suivez nos conseils et notre démonstration en vidéo pour réussir la plantation du myrtillier.

Le myrtillier que nous cultivons dans nos jardin, Vaccinum myrtillus, est né du croisement entre la myrtille sauvage de nos montagnes et celle d'Amérique, deux fois plus grande. Il forme un petit arbre caduc dépassant 1 mètre de haut, et dont le feuillage se colore en rouge cuivré en automne. Au printemps, des grappes de fleurs apparaissent, elles seront remplacées en été par des grappes de gros fruits bleu-noir.

La myrtille est très riche en vitamine A, B et C, ainsi qu'en sels minéraux, en calcium et en fer plus particulièrement.

Choisir les variétés de myrtilliers

Il existe quelques variétés de myrtillier, se différenciant par leur date de maturité.

Myrtille à gros fruits 'Bluecrop'

- le myrtillier 'Bluetta' est la variété la plus précoce, donnant des fruits du 15 août au 15 septembre. Cet arbre est de vigueur moyenne, produisant de nombreux petits fruits.
- le myrtillier à gros fruits 'Bluecrop', donnant des fruits du 1er aout au 10 septembre. Cet arbre est vigoureux, au port érigé. Il est très productif, donnant de grosses grappes de fruits de calibre moyen ou gros, bleu-noir. C'est la variété la plus cultivée au monde.
- le myrtillier à gros fruits 'Jersey', donnant des fruits du 15 aout au 15 septembre. Cette variété est très vigoureuse, au port érigé, aux gros fruits bleu clair, très allongé et à la chair ferme un peu amer.
- le myrtillier 'Darrow' est la variété la plus tardive, donnant des fruits du 1er septembre au 15 octobre. Ses gros fruits sont de très bonne qualité. L'arbre est moyennement vigoureux, donnant une production assez régulière.

Planter le myrtillier

Dans quel sol et sous quelle exposition planter le myrtillier ?

Le myrtillier n'apprécie que les sols très acides (pH 4 à 5,5) comme la terre de bruyère, et bien drainés.
Dans les sols naturellement acides, il suffira d'ajouter un terreau d'écorces bien décomposées au moment de la plantation. Dans le cas d'un sol non acide, la solution consiste à creuser une fosse de 50-60 cm de profondeur et d'autant de large, de tapisser le fond et les parois d'un feutre géotextile. Versez dans le trou du gravier ou autres matériaux pour assurer le drainage, sur 10cm d'épaisseur. Enfin, remplissez la fosse de terre de bruyère mélangée pour un tiers de terreau forestier bien décomposé.

Le myrtillier se plait sous un soleil direct léger, ou à mi-ombre même assez dense. Il doit être à l'abri des vents secs et des fortes chaleurs.

Quand et comment planter le myrtillier ?

Le myrtillier se plante d'octobre à mars, préférez les plants en racines nues, avec un meilleur taux de reprise et une présentation plus économique ! Pour vous aider, lisez notre fiche conseils sur la plantation en racines nues.

Pour une meilleure récolte, plantez au moins 2 à 3 pieds de myrtilliers côte à côte pour assurer une pollinisation croisée.

Suivez nos conseils en vidéo sur la plantation du myrtillier

Ce ne sont pas les myrtilles de nos montagnes que nous cultivons dans nos jardins, mais des variétés d’Amérique du Nord qui ont un port plus arbustif.

A maturité, ils mesurent 1,50 à 2 m de haut. Ils sont très productifs, même encore jeunes. Ils peuvent vivre jusqu’à une cinquantaine d’années, et produire plusieurs kilos de baies par an.
Le myrtillier s’installe à la mi-ombre dans le Sud de la France, au soleil dans le Nord. Il demande une terre légèrement acide à acide. Si votre terre est franchement calcaire, préférez-lui un autre fruit rouge (framboisier, cassissier, groseillier...). En terre légèrement calcaire, creusez un plus grand trou de plantation (40-50 cm de diamètre) et remplissez-le de terre de bruyère. Vous pouvez renforcer l’acidité de votre sol avec des broyats de sapins (de Noël), ou de thuya à apporter chaque année.
Plantez les myrtilliers à racines nues jusqu’au mois de mars, et ceux en contenants toute l’année, avec une préférence pour la fin de l’automne et le début de l’hiver.
Sortez le plant de son contenant, vérifiez que les racines ne forment pas de chignon (sinon, démêlez-le et taillez quelques grosses racines), et cassez la motte au besoin pour assurer la reprise de l’arbuste.
Plantez plusieurs pieds de myrtilliers pour garantir la pollinisation et la fructification, au moins deux, même de différentes variétés. Creusez un trou, placez la motte, rebouchez, tassez et arrosez.
Le myrtillier produit dès la première année de plantation. Protégez les myrtilles de la gourmandise des oiseaux en posant un filet.