Le Phalaenopsis est l'orchidée recommandée pour les novices car elle reste l'orchidée la plus facile à réussir. Plante d'intérieur, elle apporte à la pièce son élégance et son raffinement, avec sa silhouette longiligne et son style épuré zen. Accueillez chez vous l'orchidée papillon !

Fleurs de Phalaenopsis

Une orchidée papillon

Les orchidées font partie des fleurs les plus évoluées du monde végétal, ce n'est pas étonnant que leurs fleurs nous attirent autant. Le Phalaenopsis offre des fleurs aux pétales linéaires, tachetées et parfois au dessin si fin qu'il semble avoir été fait à la main. Le labelle de la fleur, c'est-à-dire le troisième pétale centrale, pourrait être lui même une autre fleur, souvent de couleur différente, généralement plus foncé que les autres pétales. Les fleurs de Phalaenopsis se déclinent en blanc, rose plus ou moins foncé, violet, saumon, jaune, orange...

La floraison du Phalaenopsis a la particularité de durer très longtemps, les fleurs s'ouvrant successivement le long de la hampe florale. De nouveaux boutons apparaissent à l'extrémité de cette hampe, alors que les premières fleurs sont ouvertes, prolongeant la floraison durant des mois. Il n'est pas rare de voir la hampe ployer sous le poids des fleurs.

La hampe florale est portée par une tige plus ou moins ramifiée, qui prend naissance à la base des feuilles. Ces dernières sont plates, coriaces, voire un peu succulentes.

Une plante épiphyte

Le Phalaenopsis est une orchidée épiphyte, de ce fait, elle ne pousse pas en terre. Dans son milieu naturel, elle se développe sur les branches des arbres ou sur les rochers couverts de mousse. Elle ne les parasite pas, elle s'en sert de support. De là, elle étend feuilles et racines pour capter l'humidité ambiante et la lumière du soleil. Ainsi, dans nos intérieurs, nous la cultivons dans un substrat spécial, un mélange de tourbe fibreuse et d'écorces de pin. Ce substrat est peu nutritif et d'une granulométrie moyenne.

Il se plait dans nos intérieurs

Il est facile de reproduire dans la maison, ou l'appartement les mêmes conditions que dans sa forêt tropicale d'origine. Offrez-lui tout d'abord un emplacement lumineux. Toutefois, évitez le soleil direct. Intercalez un rideau devant une fenêtre plein sud, comme le feuillage des arbres protège le Phalaenopsis des rayons ardents du soleil.
Reproduisez la forte hygrométrie de l'air des forêts tropicales en posant le pot de l'orchidée sur un lit de petits galets, baignant dans quelques millimètres d'eau. Il faudra maintenir ce niveau d'eau constant, particulièrement en hiver où les chauffage assèchent l'air et en été, lors des jours de fortes chaleurs.

Enfin, la température idéale pour le Phalaenopsis est la même que celle de nos intérieurs : entre 18 et 20°C. De quoi cohabiter en paix !

Arrosage et apport d'engrais

L'humidité de l'air ambiant ne dispense pas le Phalaenopsis d'un arrosage régulier. Lorsqu'elles manquent d'eau, ses racines deviennent blanchâtres, et sont bien vertes quand elles ont bu tout leur content. Le plus efficace est d'immerger le pot dans un grand seau d'eau de pluie, à température ambiante, tous les 10 jours. Laissez-le bien s'égoutter avant de le reposer dans son cache-pot, ses racines sont très sensibles à l'eau stagnante.
Tous les jours, pulvérisez de l'eau sur ses feuilles et ses racines en surface, comme une rosée matinale. Le Phalaenopsis se contente de peu d’éléments nutritifs, ajoutez à son eau d'arrosage quelques gouttes d'engrais liquide pour l'aider lors du développement d'une nouvelle feuille ou pour induire celui d'une nouvelle hampe florale, et ce une fois par mois.

Une floraison toute l'année

Quand la hampe florale est totalement fanée, coupez la tige au-dessus d'un oeil pour induire la formation d'une seconde hampe florale. Lorsque celle-ci aura fanée à son tour, coupez la tige à sa base.

Contrairement aux autres orchidées, le Phalaenopsis n'a pas besoin d'un repos marqué en hiver, avec des changements de conditions de culture. En quelques semaines, le Phalaenopisis produit une nouvelle tige ou une nouvelle hampe. Si rien ne se produit au bout de quelques mois, vous pouvez stimuler la plante en lui faisant passer plusieurs nuits à 15°C et en réduisant les arrosages.

Un peu de botanique et d'histoire

Le Phalaenopsis est originaire des forêts tropicales d'Asie et d'Australie. Il tire son nom du grec : phalaina et opsis, littéralement traduisible par : "papillon de nuit" et "ressemblant". Il a été découvert par un botaniste hollandais en 1825 qui a comparé de suite les fleurs du Phalaenopsis à l'envol des papillons de nuit tropicaux.

CARACTÉRISTIQUES
Température minimale : 16 °C
Origine : forêt tropicale
Rusticité : non rustique
Composition du substrat : spécifique
PH du substrat: neutre, acide
Humidité du substrat : humide
Humidité ambiante : humide
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation pour la maison : véranda, intérieur
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : rose, blanc, jaune, orange
Période de floraison : presque toute l'année
Niveau de soin : facile
Arrosage : modéré