Parmi les surprises insoupçonnées des jardins en hiver, la quête de parfums étonnants assure au jardinier curieux des joies ineffables. En cette saison de frimas, ces petits plaisirs n'en ont que plus de prix. Il suffit, pour cela, de planter quelques arbustes bien choisis pour s'en délecter chaque année.

Au premier rang des floraisons hibernales parfumées, je classe les mahonias avec les formes dressées et asiatiques de type Mahonia 'Charity' ou 'Winter Sun' aux fleurs exhalant un parfum de muguet ceci souvent dès novembre. Leur silhouette hiératique met en valeur leurs feuilles très composées, aux folioles coriaces et épineux. Ensuite, je ne pourrais plus me passer du chèvrefeuille arbustif et bien nommé Lonicera Fragrantissima, aux effluves capiteux. Lonicera standishii et Lonicera x purpusii sont d'ailleurs tout aussi satisfaisants.

Le Sarcococca est un petit buisson bas et persistant aux allures de gros buis. Il cache bien son jeu avec des fleurs blanches masquées sous le feuillage. Mais quel délice que ses vagues parfumées flottant alentours. Il accompagnera à merveille les rhododendrons et azalées dans un massif de terre acide.

Pensez aussi aux daphnés, en particulier Daphne odora 'Aureomarginata', une merveille de petit arbuste étalé à feuilles persistantes, marginées d'or et fleurs terminales en bouquets timides, roses, si odoriférantes. Il aime les sols riches et souples. Sur la variété récente 'Mae Jima' la panachure est encore plus décorative.

Le Chimonanthus praecox est un tantinet fragile et sera idéalement protégé derrière des arbustes persistants. Ses fleurs en couronnes charnues égayent ses tiges encore nues et dispensent des effluves épicés alentour.

Le parfum très frais et raffiné des camélias d'automne

Les Camellia sasanqua font aussi fidèlement merveille de l'automne à la fin de l'hiver avec leurs fleurs à peine moins pimpantes que celles des gros camellias japonais. Cependant elles dévoilent, dans la plupart des variétés un parfum très frais et raffiné. A défaut d'un massif de terre acide, « de bruyère », ils se contenteront d'une plantation en bac sur une terrasse côté nord ou ouest ou mieux, dans un patio protégé des vents froids. Ils y porteront de surcroît, toute l'année durant, leur beau feuillage sombre et vernissé.

Les hamamélis sont sans doute les plus originaux des arbustes destinés à fleurir votre hiver. Avec leur superbe port évasé, ils se distinguent au cœur de l'hiver par leurs branches encore dénudées, ornées de toupets de banderilles jaunes, soufrées ou orangées, qui dévoilent un parfum délicat et sensuel. Là encore, il convient de leur accorder une terre peu calcaire et suffisamment d'espace vital.

Profitez plus amplement de ces divines floraisons en osant couper quelques rameaux aux fleurs à peine ouvertes. Vous les ferez éclore, s'épanouir en vase, dans la maison, dans une pièce fraîche pour prolonger le spectacle.