Une culture simple, de multiples bienfaits, un légume qui accompagne beaucoup de nos plats, l’oignon a tout pour plaire et trouver sa place dans tous les jardins potagers, et même pourquoi pas au jardin d’agrément pour qu’il puisse faire admirer ses belles fleurs rondes !

Allium cepa

L’oignon au jardin

On peut cultiver l’oignon partout en France, et sa culture est très simple, mais il faut par contre bien choisir les variétés que vous souhaitez cultiver en fonction de votre climat, le succès de vos cultures en dépend !!

La plantation de l’oignon

L’oignon peut être semé, plutôt au printemps mais aussi en fin d’été, et il est aussi possible de planter les petits bulbes. Il a besoin de soleil, d’une terre légère (sans fumure fraîche ni engrais azoté) et bien drainée, et de peu d’arrosage pour éviter le pourrissement du bulbe.
La rotation des cultures est importante pour cultiver les oignons, ne les plantez pas après des plantes de la même famille.

Pour le multiplier, rien de plus facile (bien qu’un peu long !) : plantez un oignon de votre récolte en fin d’hiver et laissez cette belle fleur se développer. Quand tige et fleurs sont brunes, cueillez l’ombelle pour la laisser sécher et récupérez ensuite les graines.

Récolter et conserver l’oignon

La période d’arrachage des oignons est en juin pour les oignons blancs et à partir de septembre pour les oignons jaunes, lorsque le feuillage est fané. Il est judicieux de laisser les bulbes ressuyer quelques jours au soleil (les laisser sécher), afin d’éviter le pourrissement des bulbes. L’oignon jaune se conserve environ 6 mois en bouquets ou sur des clayettes ou des cageots, dans un endroit sombre, sec et aéré. L’oignon rouge se récolte en été mais se conserve peu de temps.

Les maladies et ravageurs de l’oignon

La rotation des cultures est un moyen efficace de prévenir l’apparition de la plupart des maladies de l’oignon.

- La fonte des semis : les jeunes plants disparaissent. Cette fonte est provoquée par une terre trop humide ou acide.

- Le charbon : on voit des tâches de poussière grise sur les tiges et les feuilles des jeunes plants. Les plants touchés doivent être détruits.
- Le mildiou : des tâches gris violet allongées apparaissent sur les feuilles. Il peut être évité par un traitement préventif à la bouillie bordelaise.

- Le botrytis : maladie cryptogamique. Les champignons attaquent les feuilles qui présentent des taches blanches, rondes ou ovales.
- La pourriture blanche atteint les bulbes.
- La mouche de l’oignon : la larve de cette mouche fait flétrir et le bulbe pourrit. Il faut détruire tous les oignons touchés.

Associer l’oignon

L’oignon apprécie la compagnie de l’ail, des betteraves, des carottes, des concombres, des courgettes, des fraises, des navets, des panais, des piments, des radis, des tomates. Par contre il faut le tenir loin des asperges, des aubergines, des haricots, des fèves, des lentilles, des petits pois et des pommes de terre.

Quelques variétés à retenir

- L’oignon de Brunswick : oignon rouge dont le goût se rapproche de celui de l’échalote.
- L’oignon de Moissac : oignon jaune de bonne conservation, doux au goût.

- L’oignon Paille des Vertus : un des oignons dont la culture est la plus facile, à planter plutôt dans le Nord bien qu’il s’acclimate bien partout.

- L’oignon Jaune des Cévennes : un goût délicat et une bonne conservation pour cet oignon du Sud.

Les multiples utilisations de l’oignon

L’oignon, un atout pour la santé

L’oignon est réputé pour ses multiples bienfaits sur la santé depuis les Grecs. Contenant du soufre caractéristique de sa saveur et de son odeur, il est également source de nombreux sels minéraux et oligo-éléments, tel que le sélénium ou le cobalt. Il a aussi une teneur en vitamine C importante - il était d’ailleurs très consommé sur les navires pour protéger les marins du scorbut - mais aussi des vitamines du groupe B, de la vitamine E et de la provitamine A.
- Très riche en antioxydants, la quercétine particulièrement, l’oignon protège l’organisme des radicaux libres qui provoquent maladies cardiovasculaires et cancers, entre autres.

- L’oignon est un anti-infectieux naturel, très efficace après une piqûre d’insecte par exemple.
- Anti-inflammatoire, antibiotique et mucolytique.
- Reconnu comme diurétique, l’oignon aide à la sécrétion de la sueur et à éliminer les toxines lors de maladies infectieuses, et soulage les gens atteints d’insuffisance rénale.

- Il stimule l’appareil digestif lorsqu’il est cuit.

L’oignon dans la salle de bain

Grâce à sa richesse en antioxydants et ses propriétés antiseptiques et antibiotiques, il peut être utilisé en masque de beauté et aide à lutter contre l’acné. Il est aussi cicatrisant et anti taches de vieillesse.
Utilisé en eau de rinçage il donne un reflet doré aux cheveux. Il serait stimulateur de la repousse des cheveux.

Et dans la cuisine !!

Aromate, condiment, légume, l’oignon est partout dans notre cuisine.
On en fait des tartes, des soupes, des omelettes, du confit. Il accompagne les viandes blanches.  Les oignons blancs peuvent être dégustés en salade, les jaunes peuvent être farcis.
Il parfume les plats mijotés.
Les feuilles d’oignon ont beaucoup de goût, qui rappelle celui de la ciboulette, ne vous cantonnez plus à manger son bulbe !

Un peu de botanique

Originaire d’Asie centrale, l’oignon appartient à la famille des Amaryllidacées, au même titre que les narcisses, les amaryllis, les perce-neige et il est cousin avec l’ail. Son bulbe le classe parmi les vivaces, bien qu’il soit cultivé en tant qu’annuelle ou bisannuelle (la fleur apparaît la deuxième année).

L’oignon est une plante de 40 cm à 1 m de hauteur, formée de tiges creuses. La tige florale est enflée à sa base par un bulbe sphérique assez gros qui lui permet de se reproduire. Les fleurs sont rassemblées en ombelle sphérique au haut de la tige, en symétrie trimère : 3 sépales, 3 pétales et 6 étamines.

On peut compter plus de 1000 variétés d’oignons, dont 50 sont inscrites au catalogue officiel français. Quelques variétés d’oignons sont en appellations protégées : l’oignon doux des Cévennes et l’oignon de Roscoff pour la France.

Rusticité : rustique ou semi-rustique
Hauteur à maturité : 0,40 cm à 1m
Composition du sol : normal
PH du sol : alcalin ou neutre
Type de sol : calcaire, sableux
Humidité du sol : drainé
Exposition : soleil
Couleur feuilles : vert
Feuillage : caduc
Mois de récolte : juillet à septembre
Période de plantation : mars avril
Niveau de soin : facile
Arrosage : faible
Attributs : légume
Utilisation : Potager