Petite baie noire à saveur acidulée et parfumée, la myrtille regorge en plus de bienfaits pour la santé. Relativement rare sur les étals des marchés, installez quelques pieds dans votre jardin pour la déguster sous toutes ses formes !

Description de la myrtille

La myrtille cultivée dans nos jardins est la myrtille d’Amérique, Vaccinium corymbosum, plus grosse que la myrtille sauvage, vaccinium myrtillus, que l’on trouve en montagne. La myrtille d’Amérique est un arbuste érigé d’1m50 à 2m de hauteur, à feuilles caduques, dont le feuillage se pare de rouge et cuivre en automne. La myrtille sauvage, elle, est un rampant, qui ne dépasse pas les 60cm de hauteur.

La floraison a lieu en fin de printemps, des grappes de fleurs pendantes blanches ou roses, en forme de campanules. Puis viennent les fruits en été, des baies bleu noir, pruinées, très goûteuses.
La myrtille est très riche en sels minéraux, notamment le fer et le calcium, ainsi qu’en vitamines A, B et C et en flavonoïdes, ce qui fait d’elle un antioxydant efficace. Sa teneur en sucre est modérée, avec 10g de glucides pour 100g, comme son apport calorique. Elle est en outre bien pourvue en fibres solubles et insolubles, ce qui la rend intéressante pour réguler le transit intestinal.

Après la récolte, vous conserverez les myrtilles en en faisant des confitures ou des gelées, mais aussi en les congelant telles qu’elles. Pour les consommer rapidement, rien de tel que fraîches en salade associées à d’autres fruits d’été ou accompagnées de fromage blanc. Cuites, vous en ferez de délicieuses tartes au bleuet et toutes sortes de pâtisseries, mais aussi des mousses, des sorbets et bien d’autres desserts appétissants.

Variétés de myrtillier

- Myrtille commune - Vaccinium myrtillus : la variété sauvage. Récolte entre mi-juillet et mi-septembre selon le climat.
- Myrtille ‘Bluetta’ - Vaccinium corymbosum ‘Bluetta’ : récolte précoce fin juin début juillet, petits fruits nombreux acidulés. Port érigé et dense, entre 80cm et 1m.
- Myrtille à gros fruits ‘Bluecrop’ - Vaccinium corymbosum 'Bluecrop' : la récolte, la plus précoce, se fait entre le 1er août et le 10 septembre septembre. Très productif et donne des fruits de calibre moyen à gros.
- Myrtille à gros fruits ‘Patriot’ - Vaccinium corymbosum 'Patriot' : récolte du 15 août au 15 septembre, il donne des baies douces et délicatement parfumées. Port érigé, entre 1m et 1m50. Feuillage jaune, orangé et rouge en automne.

- Myrtille ‘Darrow’ - Vaccinium corymbosum 'Darrow' : récolte tardive, du 1er septembre au 15 octobre. Production régulière de gros fruits bleu sombre de bonne qualité, à la chair forte en goût et juteuse. Port érigé, entre 1m70 et 2m40. Feuillage rouge orangé en automne.

Un fruitier pour le jardin gourmand

C’est au verger ou au potager que vous planterez vos myrtilles, mais il est aussi possible de les cultiver en bac, donc sur une terrasse si elle n’est pas trop chaude.

Conseils sur la plantation

Ces arbustes à petits fruits se plantent de l’automne au mois de mars quand ils sont en racines nues. Pour les plants en conteneur, ils peuvent être plantés toute l’année mais préférez tout de même l’automne, vous aurez ainsi des plants bien installés pour passer l’hiver, et qui vous donneront des fruits la première année.
L’emplacement idéal pour un myrtillier se situe au soleil dans la partie Nord de la France, plutôt à mi-ombre dans le Sud. Il supporte en effet assez mal les grosses chaleurs. veillez aussi à ce qu’il soit protégé au mieux des vents secs.
C’est en sol léger, acide et bien drainé que le myrtillier doit être planté. Si votre terre convient, vous pourrez juste ajouter du terreau d’écorce ou tout broyat acide à votre terre de jardin avant la plantation. Si par contre votre terre est neutre ou légèrement alcaline, il vous faudra réaliser un trou de plantation bien plus grand, 50 cm en tout sens, que vous isolerez à l’aide d’un feutre géotextile. Vous prévoierez une bonne couche de drainage, de 10 cm, avec des graviers ou du sable grossier, sur laquelle vous verserez de la terre de bruyère de bonne qualité. Dans un sol franchement calcaire, vous préfèrerez planter le myrtillier en bac, dans de la bonne terre de bruyère additionnée de compost ou de terreau, posée sur une épaisse couche de drainage.
Avant la plantation, vous ferez tremper la motte s’il s’agit d’un arbuste en conteneur et vous déferez le chignon s’il y a. Arrosez copieusement après l’installation.

Si la variété choisie n’est pas autofertile, il vous faut prévoir au moins 2 pieds, que vous séparerez d’1m50 à 2m, afin d’assurer la pollinisation de vos myrtilliers, mais choisissez de préférence 2 variétés différentes. Pour aider à cette pollinisation, plantez près de vos fruitiers des plantes mellifères comme la bourrache.

Conseils sur l’entretien

- Les myrtilliers aiment les sols frais, les arrosages doivent de ce fait être réguliers par temps sec. Un paillage au pied composé d’écorces ou d’aiguilles de pin aidera à maintenir cette fraîcheur.
- Le myrtillier n’a pas besoin d’une protection hivernale, même en bac, il est très résistant au froid, supportant des températures de -30°.
- Vous pourrez apporter au printemps un broyat acide, comme des bouts de taille de thuya, des écorces de pin, ou bien un engrais pour plantes de terre de bruyère. - Dès la formation des fruits, un filet de protection protégera vos arbustes de la gourmandise des oiseaux.
- La taille est sommaire, et consiste à éliminer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent, de façon à aérer le cœur de l’arbuste. Elle se pratique entre décembre et février.
- Pour multiplier vos pieds de myrtille, deux possibilités : le marcottage, ou bien le bouturage.
- Évitez de déplacer vos pieds, cet arbuste n’aime pas être dérangé. Bien entretenu, il peut vivre 50 ans.

Les maladies de la myrtille

Très résistant, le myrtillier n’est pas sensible aux parasites et maladies.

Un peu de botanique

Le myrtillier, vaccinium myrtillus, fait partie des Éricacées et est originaire d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Europe, peuplant les forêts de conifères en montagne, les tourbières et les bois clairs. La myrtille appartient au groupe des airelles, vaccinium, l’airelle rouge commune est vaccinium vitis-idaea, ce genre étant représenté par plus de 400 espèces.

Rusticité : rustique
Hauteur à maturité : 1m50 - 2m
Composition du sol : terre de bruyère, humifère
pH du sol : acide
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : potager, verger
Couleur feuilles : vert
Feuillage : caduc
Mois de récolte : août, septembre, octobre
Période de plantation : octobre à mars
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Attributs : fruitier
Utilisation : culinaire