Trucs & astuces

Je vois un dépôt blanchâtre sur le revers des feuilles : votre orchidée est victime des cochenilles farineuses. En début d’infestation, nettoyez les feuilles à l’aide d’un chiffon ou d’une éponge imbibée d’eau savonneuse ou d’alcool à brûler, et éloignez par précaution les plantes à proximité. Puis appliquez un traitement spécifique, à renouveler à plusieurs jours d’intervalle. Si les hampes florales sont très touchées, coupez-les.

Des tâches brunes ou noires apparaissent sur les feuilles de mon orchidée : cette maladie, l’anthracnose est due à la présence de champignons, présence causée par une humidité excessive accompagnée de chaleur et d’un manque de lumière. Les feuilles atteintes doivent être supprimées, et les conditions ramenées à la normale. Sur les phalaenopsis un traitement à base de bouillie bordelaise peut être envisagé, mais à de faibles quantités (idem pour le botrytis et autres maladies cryptogamiques). Une fois le pseudo-bulbe atteint, il n’y a plus rien à faire.

De la poussière grise recouvre les feuilles ou les fleurs : le botrytis est un champignon, qui apprécie l’humidité excessive associée à la fraîcheur.


Les feuilles noircissent et se liquéfient
: il s’agit d’une atteinte bactérienne. Pas de remède autorisé en France, il faut agir très vite en supprimant les feuilles atteintes et tenter un traitement à base de cannelle.

Les feuilles de mon orchidée jaunissent : cela peut être un phénomène normal, tout simplement un renouvellement des feuilles les plus anciennes. Mais aussi un substrat inadapté, un pot trop grand.


Les boutons floraux jaunissent et tombent
: si l’orchidée est dans un état général faible, elle n’est pas assez vigoureuse pour mener à terme une floraison. Sinon, il peut arriver en hiver que la plante n’ait pas assez de lumière.

Les fleurs fanent et tombent en même temps : pas assez d’humidité, trop chaud ou trop froid ? Les orchidées n’apprécient pas les changements brutaux de température.