Qu’il est délicieux de profiter dans son jardin du parfum et de la couleur dorée des pompons du mimosa. Dans toutes les régions de France, ce petit arbre peut être planté en pleine terre. Une protection hivernale dans les régions les plus fraîches, et la culture en bac rendent sa culture possible partout.

Acacia dealbata 'Le Gaulois'

Beau mimosa au jardin

Petit arbre au port étalé, aux feuilles persistantes plumeuses d’un beau bleu-vert, aux glomérules de fleurs jaune vif très parfumées, le mimosa est le joyau du jardin. On peut l’y cultiver en haie ou en sujet isolé au milieu d’une pelouse. Près d’un lieu de passage, on profitera au mieux de son parfum. Et dans les jardins de bord de mer, on en fera une belle haie brise-vent, à planter à plus de 250 m du rivage. Plus l’été sera sec et long, plus la floraison sera longue.
L’Acacia dealbata se révèle une plante parfaite pour les potées, et donne de très bonnes fleurs à couper, tenant jusqu’à trois jours en vase.

Heureux au chaud

Le mimosa trouve la chaleur et le soleil qui lui faut dans les zones chaudes du climat méditerranéen, du littoral atlantique jusqu’aux zones très abritées des côtes bretonnes. De croissance rapide, il peut y atteindre 10 m de haut pour un étalement de 4 m. Au nord de la Loire, il se plaira dans un bac à oranger, au jardin comme sur un balcon ou une terrasse et atteindra une taille de 4 à 5 m.
Le mimosa réclame au moins trois heures par jour d’ensoleillement, on lui réservera donc un emplacement plein sud. Il n’aime ni les vents frais et secs et ni le froid en dessous de -5°C. Dans les régions à hivers frais, il faudra envelopper sa ramure de deux épaisseurs de voile d’hivernage et on paillera son pied sur une épaisseur de 30 à 50 cm, pour un diamètre de 60 à 80 cm de diamètre.
Dès qu’il commence à geler (vers fin octobre), on rentre le bac dans une véranda ou une pièce très éclairée mais peu chauffée, le mimosa n’appréciant pas l’atmosphère chaude et sèche d’une maison.

Bien dans son sol

Le mimosa est à planter dans un sol riche à moyen, bien drainé ; un sol sablonneux étant l’idéal et les terres argileuses et lourdes à bannir. L’espèce dealbata ne supporte pas le calcaire, par contre ce type de sol convient aux plants greffés sur Acacia retinoides, le mimosa des quatre saisons.
Les racines ayant besoin d’espace, un bac profond et large style bac à oranger sera le conteneur le plus adéquat du mimosa. Au fond du bac, on prévoira une couche drainante (gravillons, billes d’argile) sur 1/10ème de la hauteur du pot ; on la recouvrira d’un mélange à part égale de terreau pour rosiers et de terre de bruyère. Le mimosa aura besoin d’être tuteuré dans les premières années.

Quelques gestes utiles

Sans taille, le mimosa peut devenir envahissant. Au minimum, coupez les rejets. La taille annuelle consiste à supprimer à la base tous les rameaux qui ont fleuri, elle reste légère car le mimosa ne supporte pas les tailles sévères.
On arrosera copieusement à la plantation, puis une fois par semaine les deux premières années. Ensuite, en hiver on réduira les arrosages sauf en bac où ils doivent être fréquents et réguliers. Attention à ne pas gorger d’eau la terre et évitez les bacs à réserve d’eau ou à coupelle.
Pour une plus belle floraison en bac, on apportera de l’engrais pour rosiers à la plante de mars à septembre. Veillez à ce que la teneur en azote de l’engrais soit faible où la plante privilégiera les feuilles aux fleurs, pour la même raison on ne donnera pas à la plante plus d’engrais que nécessaire).

Mimosa malade ?

Le mimosa est sensible sous nos climats aux insectes et maladies, par son branchage fragile et cassant. Les plus dangereux sont la gommose, due à un champignon lignicole entrainant l’écoulement de la gomme et les attaques de cicadelles pruineuses (Metcalfa pruinosa). Pour vous débarrasser de ces insectes piqueurs et suceurs de sève, procurez vous un autre insecte : le Neodryinus typhlocybae, dont les larves parasitent celles de Metcalfa. Dans le Sud de la France, la cicadelle fait de tels dégâts parmi les arbres ornementaux que le Neodryinus est introduit dans de plus en plus de régions.

Un peu de botanique et de culture

De la famille des Fabacées, le genre Acacia est très diversifié avec ses 480 espèces d’annuelles, vivaces, arbustes et petits arbres persistants, originaires du continent américain pour la plupart. Le mimosa des fleuristes est un acacia originaire d’Australie. Ses fleurs entrent dans la composition des parfums.
On fête le mimosa, dans le Sud de la France, le long de la fameuse route du Mimosa qui s’étend de Bormes-les-Mimosas jusqu’à Grasse.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 15 m
Origine : Sud-Est de l'Australie, Tasmanie
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique
Rusticité : semi-rustique
Composition du sol : normal
PH du sol : neutre, alcalin
Humidité du sol : normal, sec
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : massif, haie, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : jaune
Période de floraison : Hiver
Attributs : parfumée
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : hiver