Le spathiphyllum est une plante résistante aux maladies. Le problème est souvent dû à un air trop sec qui favorise la prolifération des cochenilles et araignées rouges.

Un spathiphyllum en bonne santé porte ses feuilles bien droites, vertes et brillantes. Si le feuillage s'affaisse, jaunit ou se couvre de taches, c'est signe de problème.

Le spathiphyllum est réputé résistant aux maladies. La plupart du temps, elle souffre surtout de mauvaises conditions de cultures : un air trop sec, un arrosage trop poussé.

Les feuilles du spathiphyllum sont tachées ? C'est dû à un air trop frais ou à un excès d'eau. Attendez que le substrat sèche en surface avant d'arroser à nouveau. Adoptez un rythme régulier d'arrosage de 2 fois par semaine. Pour en savoir plus, lisez la fiche conseils sur l'arrosage du spathiphyllum.

L'extrémité des feuilles du spathiphyllum brunit, la plante est attaquée par des pucerons, des cochenilles brunes, ou encore des araignées rouges. Ces attaques vont de pair avec un air trop sec.
Pour y remédier :
- supprimez les feuilles les plus abimées,
- posez le pot sur un lit de gravillons maintenu dans l'eau,
- pulvérisez les feuilles,
- évitez les courants d'air,
- gardez le spathiphyllum loin des appareils de chauffage en hiver, et loin des ventilateurs en été.