Maladies du pieris

Bel arbuste persistant dont les jeunes pousses rouge vif sont particulièrement décoratives, le pieris est une plante de terre de bruyère. Sa floraison printanière en clochettes claires en est un autre atout, ainsi que sa rusticité et sa robustesse. Ne craignant pas les parasites et peu sensibles aux maladies, il est par contre vulnérable face à un champignon, ainsi qu’à un excès de calcaire.

Le feuillage jaunit et se flétrit

Le coupable : le Phytophthora cinnamomi

Comme tous les champignons, c’est un environnement trop humide qui entraîne son développement. Vivant dans le sol, cet organisme pénètre par les racines dans les végétaux lors de périodes particulièrement pluvieuses (il se déplace dans l’eau), lorsque le terrain est trop compact, mal drainé. Les racines pourrissent et cette pourriture remonte dans les branches, ce qui à terme provoque la mort de l’arbuste.

Le remède :

En prévention

Installez votre pieris dans un sol bien drainé. S’il est planté dans un bac, ne lui apportez pas plus d’eau que nécessaire.

En curation

Pas de remède pour lutter contre ce champignon, en effet celui-ci remonte des racines vers les parties aériennes, quand celles-ci sont touchées, et que donc le jardinier s’aperçoit qu’il y a un problème, il est trop tard pour agir. Il faut arracher l’arbuste et le brûler. Ôtez ensuite la terre du trou et laissez le s’aérer jusqu’à la saison prochaine.

Les feuilles jaunissent entre les nervures

Le coupable : le calcaire

Le pieris, ou andromède du Japon, est une plante qui aime les terres de bruyère, un excès de calcaire actif dans le sol peut provoquer une chlorose. En effet, cette présence de calcaire rend difficile l’assimilation du fer par le végétal, provoquant une défaillance de la photosynthèse. Les feuilles s’éclaircissent puis deviennent jaunes tandis que les nervures restent bien vertes. L’arbre ne se développe plus, ou moins rapidement.

Le remède :

En prévention

Lors de la plantation, mêlez de la terre de bruyère ou de la tourbe à votre terre si celle-ci est calcaire.

En curation

Paillez avec des écorces de pin et apportez en surface de la terre de bruyère, mais cette solution est temporaire, les racines finiront par retomber sur une terre trop calcaire en se développant.